En ce moment
 

Travailleurs frontaliers: le cabinet des Finances va négocier avec les Pays-Bas

(Belga) Le cabinet du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), va discuter avec les Pays-Bas d'une décision qui pourrait amputer de 50 euros, dès l'an prochain, le salaire net des travailleurs frontaliers belges. Selon le journal 'Het Belang van Limburg' de vendredi, les Pays-Bas ont en effet décidé de ne plus octroyer directement une partie des crédits d'impôts aux travailleurs étrangers.

Dans le pire des cas, cette décision néerlandaise, destinée à lutter contre l'octroi abusif de crédits d'impôts, pourrait faire perdre quelque 600 euros par an aux travailleurs frontaliers. Selon un spécialiste du travail frontalier à la CSC, cité par le quotidien limbourgeois, il arrive fréquemment que les travailleurs étrangers qui n'habitent pas aux Pays-Bas bénéficient de trop de crédits, ce qui force l'Etat néerlandais à réclamer les sommes indues par la suite, avec les difficultés que cela suppose. Les autorités ont donc décidé d'inverser les rôles, une décision dont les travailleurs belges sont les victimes. Les travailleurs étrangers aux Pays-Bas pourront toutefois réclamer leur crédit via leur déclaration d'impôts. Une procédure qui risque d'être chaotique quand des milliers de travailleurs frontaliers réclameront leur dû et au sujet de laquelle le cabinet Van Overtveldt voudrait trouver une solution en concertation avec l'administration néerlandaise. (Belga)

Vos commentaires