En ce moment
 
 

Principe de la tirette mal connu: voici la principale erreur des conducteurs wallons

En Wallonie, moins de trois conducteurs sur quatre connaissent la bonne application du principe de la tirette, ressort-il jeudi d'une enquête menée par l'Institut Vias à l'occasion des cinq ans de l'inscription de cette mesure au code de la route.

De manière générale, 97% des conducteurs belges ont déjà entendu parler du principe de la tirette, toutefois mieux connu en Flandre (99%) qu'en Wallonie (94%) et à Bruxelles (96%). Cependant, si de plus en plus de Belges le connaissent, un conducteur sur cinq ne sait toujours pas l'appliquer correctement, la principale erreur étant de penser "qu'il faut se rabattre le plus vite possible au lieu d'aller jusqu'à l'obstacle", pointe Vias. Et ce sont les Wallons qui sont les moins nombreux à l'appliquer correctement (73%), par rapport aux Flamands (86%) et aux Bruxellois (74%).

A l'échelle nationale, 81% des conducteurs jugent ce mécanisme de la fermeture éclair efficace, tandis qu'un Wallon sur cinq pense qu'il ne l'est pas. Près de quatre conducteurs sur 10 constatent par ailleurs quotidiennement des applications fautives de la tirette et 80% en sont irrités. Enfin, plus d'un tiers (37%) des automobilistes belges l'appliquent tous les jours. A Bruxelles, près de la moitié des conducteurs en font un usage quotidien.

"Le principe de la tirette est imposé aux endroits où une bande de circulation est interrompue lorsque la circulation est fortement ralentie", rappelle Vias. "Le conducteur doit continuer de rouler sur sa bande jusqu'au rétrécissement pour ensuite s'intercaler sur la bande contigüe où la circulation se poursuit. Les conducteurs se trouvant sur cette bande doivent laisser tour à tour un conducteur s'insérer." "Soulignons que ce principe est basé avant tout sur la courtoisie et permet d'utiliser la capacité maximale de la route en cas de rétrécissement. Tout le monde peut donc gagner à le mettre correctement en application", conclut Karin Genoe, CEO de l'Institut Vias. (Belga)

Vos commentaires