Un label pour les prairies qui accueillent des mouvements de jeunesse

(Belga) Le ministre wallon du Tourisme René Collin a annoncé mardi la création d'un label à destination des prairies qui accueillent des mouvements de jeunesse. Parmi les objectifs affichés: garantir la sécurité des camps et l'accessibilité financière des terrains.

"Nous avons travaillé tant avec les propriétaires de prairies qu'avec les animateurs pour établir une grille d'analyse", explique Adèle Guillaume, secrétaire générale de l'ASBL "Atouts Camps", qui organise la labellisation. Les terrains candidats à l'octroi du label devront répondre à une série de critères obligatoires concernant la superficie du terrain, son accessibilité, ou encore l'accès à l'eau potable. Des conditions auxquelles s'ajouteront des critères à points - déclivité du terrain, caractère inondable de la zone, possibilité d'organiser un feu de veillée, présence d'électricité... - qui détermineront quant à eux le prix maximum que le propriétaire s'engage à demander. "Cela permettra ainsi d'éviter une flambée des prix", précise Adèle Guillaume. "Avec un tel label, nous disposerons de garanties supplémentaires quant à la qualité des prairies", observe Anne-Laure Muraille, présidente des Guides catholiques de Belgique. "L'engagement des animateurs est déjà énorme. Ils pourront désormais se consacrer davantage à la préparation des camps sans être stressés à l'idée de trouver un endroit qui puisse les accueillir dans de bonnes conditions." Le cabinet du ministre Collin souligne par ailleurs l'intérêt qu'un tel label représente pour les propriétaires de terrains ainsi que pour les autorités locales. Chaque année, près de 3.000 camps sont organisés en Wallonie. (Belga)

Vos commentaires