En ce moment
 
 

Un professeur de la VUB condamné à mort en Iran - M. Jeholet et Mme Glatigny demandent la grâce du professeur Djalali

 
 

(Belga) Le ministre-président francophone, Pierre-Yves Jeholet, et sa ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Glatigny, ont réclamé mercredi la grâce et la libération du professeur Ahmadreza Djalali, médecin irano-suédois professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) menacé d'exécution en Iran, se joignant à un vaste mouvement international.

"Par la présente, nous relayons et appuyons la profonde préoccupation des autorités académiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles face à la situation du professeur Ahmadreza Djalali, chercheur en médecine d'urgence et invité à la VUB, et demandons d'urgence sa grâce et sa libération", ont-ils affirmé dans une lettre adressée à l'ambassadeur d'Iran en Belgique, Gholamhossein Dehghani, et rendue publique. "Nous fondons l'espoir que le soutien européen et international au professeur Ahmadreza Djalali sera pris en compte", ajoutent Mme Glatigny et M.Jeholet (tous deux MR). La présidente de la Chambre, Eliane Tillieux (PS), et son homologue du Sénat, Stéphanie D'Hose (Open Vld) ont pour leur part envoyé la semaine dernière un courrier aux autorités iraniennes afin de s'inquiéter du sort réservé au professeur Djalali, tout en réaffirmant leur opposition claire à toute forme de peine capitale. Au début du mois, le Premier ministre Alexander De Croo, qui exerce également la fonction de ministre des Affaires étrangères, avait indiqué avoir demandé à s'entretenir à ce sujet avec le président iranien Ebrahim Raïssie. (Belga)


 

Vos commentaires