En ce moment
 
 

Unanimité en Commission pour le nouveau décret de lutte contre le dopage

 
 
La Commission des Sports du parlement de la Fédération Walonie-Bruxelles a approuvé lundi à l'unanimité le nouveau projet de décret du ministre André Antoine qui réforme la lutte contre le dopage en Wallonie, en Communauté germanophone et à Bruxelles. Le nouveau décret doit mettre la législation de la Fédération en conformité avec les règles de l'Agence Mondiale Anti dopage (AMA). Il a nécessité une longue concertation des milieux concernés mais aussi des négociations avec les autres Communautés et un accord de coopération avec la Commission Communautaire Commune à Bruxelles, afin de déboucher sur une réglementation nationale seule reconnue par l'Agence. Le nouveau décret s'appliquera à une cible de sportifs nettement plus réduite que le précédent (ce qui rendait son application difficile). Il prévoit quatre catégories de sportifs, réparties selon le niveau de pratique mais aussi selon la possibilité localiser les sportifs durant leurs entraînements, aux fins de contrôle. Au total, ce sont 450 sportifs qui seront désormais concernés, contre plus de 1.600 auparavant. Une instance de recours est créée au niveau belge, au sein du Comité Olympique et Interfédéral. Des amendes sont notamment prévues à titre d'avertissement. Les élites olympiques restent soumises aux sanctions de l'organisme international TAS. Un financement de 1,16 millions d'euros est prévu pour faire fonctionner la cellule antidopage de la Fédération. Le seul laboratoire belge agréé par l'AMA reste celui de Gand. Un laboratoire de Liège pourrait être partiellement agréé à l'avenir. (JLS)

 




 

Vos commentaires