En ce moment
 
 

Une conseillère du MR dérape sur la catastrophe en Espagne: "Les couillons qui ont marché..."

 
 

Polémique sur le déraillement du train de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne. Un membre du centre éthique du Mouvement réformateur (MR) a posté sur le réseau social, Twitter, des propos insultants à l'égard des pèlerins. Le président du MR, Charles Michel, pourrait prendre des sanctions.

Un tweet de la conseillère en matière éthique de Charles Michel, le président du MR fait polémique. Une véritable bourde. Un tweet au sujet du drame de Saint-Jacques-de-Compostelle: "Les couillons qui ont marché pendant des semaines pour joindre Compostelle sont privés de célébration à cause de ceux qui arrivaient en train", a déclaré Gaëlle Smet, cette conseillère éthique.

Charles Michel voit rouge

Ce sont des élus MR eux-mêmes, choqués par le message qui ont prévenu la presse. François Genette, journaliste pour la rédaction de RTL-TVI a pu joindre le porte-parole du MR, Frédéric Cauderlier: "Charles Michel a pris connaissance de ce message. Il n'a pas apprécié du tout le contenu de ce message qui émane d'une collaboratrice du centre d'étude du parti. Ce n'est donc pas un message qui engage politiquement le Mouvement réformateur. Il a directement pris contact avec cette collaboratrice pour lui faire part de son mécontentement. Elle sera convoquée dans les plus brefs délais pour un entretien sévère et faire la lumière sur cette forme d'humour et qui en aucun cas rejoins les idées politiques que nous souhaitons faire passer."




 

Vos commentaires