Une soixantaine de piquets de grève et quelques échauffourées en région namuroise

(Belga) Une soixantaine de piquets de grève et beaucoup d'entreprises fermées ont été recensées depuis mercredi matin dans la région namuroise, selon les syndicats. Ceux-ci se disent satisfaits de l'ampleur du mouvement, même si quelques échauffourées ont eu lieu.

"La mobilisation est conforme à nos attentes et l'action a été particulièrement bien suivie dans l'industrie, où la plupart des sites sont totalement à l'arrêt", s'est réjoui Guy Fays, secrétaire régional de la FGTB. "Nous déplorons néanmoins que beaucoup de travailleurs soient restés chez eux au lieu de venir renforcer les piquets, même si cela à permis plus de fermetures". Si tout s'est majoritairement passé dans le calme, quelques affrontements ont eu lieu entre des syndicalistes et des automobilistes arrêtés à des barrages filtrants. Cela a notamment été le cas au zoning de Seilles (Andenne), où un conducteur est sorti de son véhicule batte de baseball en main. "Il est dommage que la diversité des opinions s'exprime par la violence, mais on ne peut pas plaire à tout le monde et nous acceptons la contradiction", a réagi M. Fays. "Heureusement, on a rapidement calmé le jeu et ce Monsieur est reparti", a-t-il ajouté. Belga a aussi assisté à une scène semblable devant le Quick de Jambes, où des gilets jaunes sont venus épauler les syndicalistes. Alors que les manifestants bloquaient temporairement la route en distribuant des tracts, un conducteur français est sorti de son véhicule et a voulu en venir aux mains, avant d'essayer de forcer la barrage. Finalement, l'homme a été autorisé à passer au bout de quelques minutes et aucun coup n'a été échangé. "L'union des gilets jaunes et des syndicalistes est une bonne chose", a encore souligné M. Fays. "Nous défendons en grande partie les même revendications et ensemble nous avons plus de poids". (Belga)

Vos commentaires