Un rapport de l'armée assurait que la durée de vie des F-16 belges pouvait être prolongée: il n'aurait PAS ÉTÉ TRANSMIS au ministre

Polémique autour du renouvellement des avions de chasse F-16 de l'armée. Une dépense précoce affirme le parti socialiste flamand. Celui-ci évoque des courriers électroniques de la Défense qui attestent que la durée de vie de nos F-16 pourrait être prolongée. Le ministre de la Défense affirme qu'il n'était pas au courant et parle d'une erreur d'appréciation majeure des gestionnaires de la force aérienne.

Le ministre de la Défense floué par sa propre armée? Des gestionnaires de l'armée avaient en leur possession un rapport qui montrait qu'on pouvait encore garder les avions F-16 actuels entre 6 et 27 ans. Ils ne l'ont pas transmis au ministre, alors qu'une procédure est en cours pour remplacer nos avions de chasse. Pour un montant de 15 milliards d'euros. Le ministre Steven Vandeput affirme qu'il ne connaissait pas l'existence de ces rapports. C'est lui-même qui a apporté deux rapports sur le prolongement des F-16. L’un du mois d’avril 2017, l’autre de février dernier. Les deux portent l’entête du fabriquant de ces avions, l’américain Lockheed Martin. Tous les deux révèlent que les avions actuels pourraient partir à la retraite plus tard que prévu. Le plus récent parle de plus de 20 ans.

"Je peux seulement confirmer que la première fois que j'ai vu les rapports, c'est aujourd'hui", a confié Steven Vandeput à notre journaliste Simon François.


"Inacceptable"

Opposition et majorité se sont dites choquées par cette information. "C'est très grave dans une démocratie, car l'armée est au service de l'Etat, au service du gouvernement, pas l'inverse", a déclaré Benoît Hellings, député fédéral Ecolo. "Si il y a eu volonté de dissimuler un élément important du dossier, la faute doit être sanctionnée", a réagi Richard Miller, député fédéral MR.

Le coût de la prolongation des F-16 est estimé par le ministre entre 700 millions et un milliard et demi d’euros. La procédure de remplacement prévoit elle un budget de 3 milliards et demi et un coût total, sur 40 ans de 15 milliards d’euros. "Ca veut dire qu'on veut demander aux Belges de dépenser 15 milliards d'euros alors qu'il n'y a plus d'argent pour les pensions. C'est tout à fait inacceptable", a déclaré Ahmed Laaouej, député fédéral PS.

Ce soir, Steven Vandeput temporise : hors de question d’abandonner la procédure de remplacement tant que toute la lumière ne sera pas faite sur le dossier. Le gouvernement a ordonné deux enquêtes pour découvrir pourquoi ces rapports n’ont jamais été transmis au ministre de la Défense.

Vos commentaires