En ce moment
 

Violences à Gaza - "Violence excessive" et "disproportionnée" d'Israël, condamnent De Croo et Bourgeois

ISRAEL

(Belga) Le vice-Premier ministre Open Vld, Alexander De Croo a condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants palestiniens à Gaza. Plus d'une cinquantaine de personnes ont été tuées, et plusieurs milliers d'autres ont été blessées. "Il s'agit de violence excessive. On ne peut que la condamner et recommander avec fermeté à tous de s'apaiser pour un retour au calme", a affirmé le ministre en charge du Développement dans l'émission Terzake lundi soir.

Le ministre a exprimé son opinion personnelle, a-t-il clarifié, "mais cela m'étonnerait qu'un autre avis soit émis de la part du gouvernement". Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) avait pour sa part appelé dans un premier temps, sur Twitter, Palestiniens et Israéliens "à éviter à tout prix l'usage disproportionné de la violence et à renouer au plus vite le dialogue en vue d'un accord qui apporte une solution durable au conflit". Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a également condamné "le bain de sang". "Le Hamas s'est comporté de manière irresponsable en envoyant massivement des gens à frontière, en étant conscient que la réponse israélienne serait dure. Par ailleurs, les tirs de l'armée israélienne sur des manifestants non-armés sont disproportionnés et inacceptables", a commenté M. Bourgeois dans le courant de la nuit de lundi à mardi. Il appelle l'Union européenne à jouer un rôle de médiateur pour dégager une solution à deux Etats pour la région avec une capitale partagée. La poussée de violence a suivi l'inauguration de l'ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Une manifestation de dizaines de milliers de personnes dans la bande de Gaza a eu lieu, au cours de laquelle plus de cinquante personnes ont été tuées par les soldats israéliens à la frontière. De nombreux pays, dont la Grande-Bretagne, la France et la Russie, ont réprouvé l'ouverture de cette ambassade américaine à Jérusalem, dont le transfert avait été désavoué par 128 des 193 pays membres de l'ONU. (Belga)

Vos commentaires