En ce moment
 
 

Violette-jaune ou bourguignonne, arc-en-ciel: les coalitions évoquées pour le gouvernement fédéral et les conditions des partis

Violette-jaune ou bourguignonne, arc-en-ciel: les coalitions évoquées pour le gouvernement fédéral et les conditions des partis
©Belga

Le PS n'est toujours pas sur la voie d'une coalition associant la N-VA et dont les écologistes ne feraient pas partie, soulignait-on jeudi à bonne source socialiste, au lendemain d'une réunion organisée par les informateurs royaux, Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, avec le PS, le sp.a, le MR, l'Open Vld, le CD&V, la N-VA et Groen.


Groen ne serait plus autour de la table: et Ecolo?

A l'issue de la réunion, une information a circulé selon laquelle Groen ne serait plus au nombre des partis qui discuteront de la formation d'un gouvernement fédéral. Les écologistes flamands ont jusqu'à présent maintenu le principe qui prévaut dans la famille des Verts: Ecolo et Groen monteront ensemble dans un exécutif fédéral ou ils n'y monteront pas. Or, Ecolo a refusé le 28 juillet de se rendre à une précédente réunion des informateurs car il n'entend pas être à la même table que la N-VA avec laquelle il ne veut pas discuter.


"Il y a une autre option: l'arc-en-ciel"

Dans la matinée, Groen a fait savoir qu'il restait "disponible pour (contribuer à) des solutions". Il incombe aux informateurs "de choisir quels partis entameront une première tentative de formation", ont ils ajouté. "Il y a des formules dont la famille écologiste fait partie. Quand les informateurs choisissent un scénario violette-jaune (soit libéraux, socialistes et la N-VA, dite aussi bourguignonne), ce n'est pas le cas". "Il y a une autre option: l'arc-en-ciel (socialiste, libéraux, écologistes). Nous sommes et restons disponibles pour trouver des solutions aux défis écologiques et sociaux de notre pays", a dit de son côté le député fédéral Wouter De Vriendt sur Twitter.


Qui s'alliera avec la N-VA?

Au cours de la réunion, les informateurs n'ont pas "testé" une formule de coalition sans les écologistes, précisait-on de source socialiste francophone. A cette même source, l'on ajoutait qu'il n'était nullement question d'une coalition "bourguignonne" qui se mettait en place. Le 29 juillet, au lendemain de la réunion plénière précédente, Paul Magnette avait clairement rappelé que son parti n'entendait pas s'allier avec la N-VA. Depuis lors, plusieurs personnalités socialistes se sont exprimées dans ce sens. Une coalition arc-en-ciel disposerait de 76 sièges sur 150 à la Chambre, sans majorité dans le groupe linguistique flamand, même si le CD&V s'y joignait. Une coalition bourguignonne disposerait de 79 sièges sur 150 à la Chambre, avec une majorité dans les deux groupes linguistiques.

Vos commentaires