En ce moment
 

Visites domiciliaires: au Parlement bruxellois, les partis de la majorité fédérale votent en ordre dispersé

Visites domiciliaires: au Parlement bruxellois, les partis de la majorité fédérale votent en ordre dispersé

(Belga) Le parlement bruxellois a adopté vendredi à une large majorité une proposition de résolution visant à s'opposer au projet de loi du gouvernement fédéral autorisant les visites domiciliaires pour interpeller, en vue de leur expulsion, des personnes en séjour illégal et sous le coup d'un ordre de quitter le territoire. Les formations qui siègent dans la majorité fédérale ont voté en ordre dispersé: l'Open Vld a voté pour la résolution; la N-VA, contre; le MR et le CD&V se sont abstenus.

La proposition de résolution avait été déposée par des députés DéFI, PS, sp.a, cdH, Ecolo, Groen, mais aussi Open Vld (Els Ampe). Par la voix de Paul Delva, le CD&V a fait savoir qu'il attendait, avant de prendre position, l'issue de la consultation à laquelle s'est engagé le Premier ministre Charles Michel (MR) avant de faire rapport au gouvernement et au parlement. Le projet de loi soutenu par la N-VA a fait l'objet d'une vive controverse y compris au sein de la majorité fédérale, ce qui a incité M. Michel à se donner le temps de la réflexion. Au sein du MR, Christine Defraigne, Richard Miller et la députée-bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans se sont fait entendre pour qu'à tout le moins, le texte soit amendé. Richard Miller a ainsi notamment souhaité que le projet confirme l'exception faite aux hébergeurs de sans-papiers mus par des motifs humanitaires. Françoise Schepmans estime quant à elle que deux éléments lui posent problème: la possibilité de fouille, qui doit être supprimée, et l'absence de garanties en cas de présence de jeunes enfants. (Belga)

Vos commentaires