En ce moment
 

Yvan Mayeur pointe UN COUPABLE: "C'est lui qui a décidé de me tuer politiquement"

Yvan Mayeur pointe UN COUPABLE:

Yvan Mayeur revient sous les projecteurs. L'ancien bourgmestre de Bruxelles publie un livre dans lequel il parle de son action politique et notamment de l'affaire du Samu Social comme il l'a vécue. Il s'est exprimé ce mercredi matin dans plusieurs médias pour parler de sa descente aux enfers.

Yvan Mayeur dit avoir tout perdu : sa fonction, son emploi, ses revenus, ses amis. Il serait aller jusqu'à penser sérieusement à mettre fin à ses jours. Il persiste à dire qu'il n'a pas mal agi dans le dossier du Samusocial. Il estime toujours avoir été justement rémunéré pour son travail au Samusocial: "Quand on veut des professionnels à la tête de la structure, on les paie" déclare t-il dans le journal L'Echo. 

L'ancien Bourgmestre va même plus loin dans le journal La Dernière Heure et se considère comme le "sauveur des gens de la rue": "J'ai produit de l'argent pour les pauvres (...) Quand je suis arrivé au Samusocial il n'y avait rien" ajoute t-il.

Dans son livre, le bourgmestre de Bruxelles s'en prend directement à Rudi Vervoort, parlant "d'assassinat politique". Selon lui, le ministre-président de la région bruxelloise est le seul responsable de sa mort politique. "C'est lui qui a décidé de me tuer politiquement" explique t-il dans L'Echo. La raison selon lui : un conflit qui perdure entre la ville de Bruxelles et la région. 

Yvan Mayeur le clame, il est bien vivant et bien décidé à continuer la politique à Bruxelles mais d'une manière différente, pas par la voie des élections.

Vos commentaires