En ce moment
 
 

Le nouveau président du MR sera connu mardi soir sauf si aucun candidat n'obtient la moitié des voix

Qui sera le futur président du Mouvement réformateur, appelé à marcher sur les traces de Charles Michel et d'Olivier Chastel? Le dépouillement des votes des membres du parti a lieu ce mardi dans l'après-midi, après récolte des dernières enveloppes à midi. Si un candidat émerge avec plus de la moitié des voix de ce premier dépouillement, le nouveau président du parti libéral sera connu. Dans le cas contraire, un second tour va rapidement débuter, opposant les deux premiers candidats en nombres de voix. Le cas échéant, le dépouillement de ce second tour aura lieu le vendredi 29 novembre.

Cinq candidatures avaient été approuvées le 14 octobre dernier par le Conseil du MR: celles de Clémentine Barzin, Georges-Louis Bouchez, Christine Defraigne, Denis Ducarme et Philippe Goffin (les candidatures des militants Michel Heremans et Michel Sanishvili ont été jugées non-recevables). Tous les membres du parti et de ses composantes ont ensuite été appelés à se prononcer par courrier, après avoir reçu un bulletin de vote par la poste. C'est sous la surveillance d'un huissier de justice que les bulletins issus des enveloppes récoltées jusqu'à midi seront triés. Les enveloppes sont anonymes mais toutes uniques, grâce à un code barre généré par programme informatique. Un débat public plutôt mesuré a opposé les cinq candidats à la présidence le 23 octobre dernier à Namur.

Le jeune Montois Georges-Louis Bouchez semble avoir les faveurs de la plupart des figures en vue du parti. Charles Michel, futur président du Conseil européen, reste en fonction jusqu'à la désignation de son successeur. La gestion quotidienne du parti est toutefois assurée par le Bureau en lien avec les chefs de file du MR dans les différents gouvernements. (Belga)

Vos commentaires