En ce moment
 
 

90 secondes pour comprendre: comment éviter le piège des fausses infos sur internet?

90 secondes pour comprendre: comment éviter le piège des fausses infos sur internet?
Image d'illustration

Comment éviter de partager de fausses informations qui circulent sur internet et comment éviter les pièges des sites satiriques ou de désinformations.

Le plus célèbre de ces sites en francophonie est sans doute le Gorafi, lancé en 2012 durant la campagne des élections françaises. Mais d’autres sont apparus, notamment en Belgique avec Nord Presse ou la fraîche gazette qui distillent à longueur de journée des titres de désinformations, crédibles mais souvent totalement absurdes. Même le titre de presse des éditions de l’avenir diffuse régulièrement des articles teintés du sceau fake.

Oui, c’est rigolo en général…. J’ai notamment vu ce week-end un sondage du Gorafi annonçant que 95% des français étaient prêts à accueillir des réfugiés pour éviter une nouvelle chanson des enfoirés... C'est de l’humour, de quoi doit-on se méfier ?


Des vidéos sans explications

C’est effectivement de l’humour, mais la multiplication de ces informations sème le doute. Vrai ou faux ? Info ou intox ? Comme ces informations ne sont jamais corrigées, elles circulent librement sur les réseaux sociaux partagées parfois comme des vérités. Là où c’est dangereux, c’est que des sites d’extrême droite se sont mêlés à cette foule de la désinformation. La crise des réfugiés est un excellent terreau pour eux. Et ça marche puisque des dizaines, voir des centaines de ces informations orientées, souvent anti-Islam, se retrouvent sur internet.

A titre d’exemple, il y a notamment cette vidéo montrant des Réfugiés Syriens, à la frontière entre la Macédoine et la Grèce, qui refuseraient des colis car la nourriture ne serait pas Halal. Les images sont authentiques, mais ne permettent pas de comprendre la situation, seul le commentaire donne cette interprétation.

Contactée par de vrais sites d’informations, la Croix Rouge a expliqué… Les candidats réfugiés étaient à ce point fatigué et en colère de ne pas pouvoir franchir ce barrage qu’ils ont décidé de tourner le dos à ces colis venus des autorités qui leur refuse le droit d’entrer.


Comment ne pas se faire avoir ?

La vigilance. Toujours vérifier la source, le site internet qui publie ces informations. Se demander si l’information est possible ou complétement invraisemblable…

Il existe également plusieurs sites internet spécialisés dans la détection de ce type d’information comme hoaxbuster ou hoaxkiller. Mais il y a toujours un temps d’adaptation. La seule véritable ressource reste donc bien, l’esprit critique.

Vos commentaires