Perturbations prévues la semaine prochaine chez Brussels Airlines: au moins douze liaisons seront assurées lundi

La compagnie aérienne Brussels Airlines cherche à limiter la casse auprès des passagers après l'annonce de deux jours de grève des pilotes les 14 et 16 mai. Au total, ce sont plus de 60.000 voyageurs qui risquent d'être impactés.

Au moins douze liaisons vers et depuis l'aéroport de Zaventem seront assurées lundi par Brussels Airlines malgré la grève annoncée de ses pilotes, a indiqué jeudi midi la compagnie via son site internet. Les destinations qui seront desservies lundi sont Billund et Copenhague (Danemark), Stockholm et Goteborg (Suède), Berlin et Hannovre (Allemagne), Bâle (Suisse), Milan et Turin (Italie), Nantes, Paris et Strasbourg (France). Deux vols pour New York et Cancun partiront bien de Dusseldorf, et un depuis New York atterrira en Allemagne. La situation sera identique à Brussels Airport mercredi, selon la dernière mise à jour de la compagnie. Ce jour-là, deux vols partiront aussi de Dusseldorf vers New York et Miami. Dans l'autre sens, un vol de Miami et un de Punta Cana sont attendus. Mercredi soir, Brussels Airlines avait indiqué que la grève des pilotes aurait un impact sur 278 vols programmés lundi et 279 mercredi, affectant respectivement 34.000 et 29.000 passagers.


Les voyageurs seront pris en charge

La direction est prête à en discuter - en particulier pour le planning des horaires - mais il s'agit d'un travail de longue haleine. Elle était d'ailleurs prête à offrir des compensations financières dans l'attente de mesures concrètes pour réduire cette surcharge. Brussels Airlines déplore que les syndicats restent sur leur position. "Ils restent sur le plan de 12 points mais cela signifierait une hausse salariale de 25%. Impossible pour l'avenir de la société", détaille la porte-parole. "Nous pensons que ce que ressentent les pilotes ne correspond pas à ce que veulent les syndicats". Brussels Airlines espère que durant la nouvelle procédure de conciliation, qui débute lundi, une issue au conflit social sera trouvée. La compagnie précise dans un communiqué que les passagers prévus sur un vol le lundi 14 ou le mercredi 16 mai "ont la possibilité d'effectuer gratuitement une nouvelle réservation ou d'annuler leur réservation actuelle sans frais supplémentaires avec un remboursement du billet. "Les voyageurs bloqués à leur destination seront pris en charge au maximum, et ce y compris l'hébergement à l'hôtel, les options alternatives de voyage sur Brussels Airlines ou sur les compagnies aériennes du groupe Lufthansa ou d'autres transporteurs disponibles", ajoute Brussels Airlines. Si un passager est passé par une agence de voyages, il doit prendre contact avec elle.

Brussels Airlines élabore un schéma de vols adapté. Les informations à propos des annulations seront continuellement mises à jour via le site internet www.brusselsairlines.com.

Appel à la grève pour les pilotes de Brussels Airlines

Les syndicats de la compagnie aérienne Brussels Airlines ont appellé les pilotes à faire grève lundi et mercredi. Une réunion avec la direction, organisée mercredi, n'a pas permis d'avancer dans le conflit qui oppose direction et syndicats sur les salaires, les pensions et l'équilibre travail-vie privée, a-t-on appris de sources syndicales. "Nous avions demandé à la direction de venir avec une proposition concrète mais il n'y a rien eu lors de la réunion", explique Paul Buekenhout, du syndicat chrétien LBC-NVK. "Nous ne pouvons plus attendre." "Énormément déçus", a réagi Filip Lemberechts, du syndicat libéral ACLVB (CGSLB), à l'issue de la réunion. "La direction renvoie les discussions de fond à lundi (jour du lancement d'une nouvelle procédure de conciliation, NDLR). Je n'ai jamais vu cela."

Les syndicats avaient déposé un préavis de grève après le refus des pilotes, à une large majorité, d'une proposition de la direction. Une grève était possible à partir du 11 mai mais les syndicats ont préféré de ne pas perturber les passagers durant le week-end de l'Ascension, précise M. Buekenhout. La direction a notamment proposé pour les pilotes 3% supplémentaires en 2019 sous la forme d'un "plan cafétéria". En 2020, une pareille augmentation pourrait encore suivre. Six jours de congé supplémentaires pour les plus de 60 ans figurent également sur la table, de même qu'un dossier en vue d'une reconnaissance des fonctions de pilotes et de personnel navigant comme métiers pénibles. Les horaires de travail feraient également l'objet de discussions. Le flou planant autour de l'intégration de Brussels Airlines dans Eurowings joue également un rôle dans le conflit social. "C'est également un appel clair à la maison mère Lufthansa: venez avec un plan précis pour Brussels Airlines", poursuit Paul Buekenhout. Si elle se confirme, cette grève ne serait que la deuxième dans l'histoire, vieille de 16 ans, de Brussels Airlines. En 2013, les pilotes avaient observé un jour de grève. Brussels Airlines emploie environ 500 pilotes. La grève prévue mercredi coïncide avec la manifestation syndicale à Bruxelles contre la politique des pensions du gouvernement Michel.

Vos commentaires