"Affaire" du logement Molenbeekois: excédés, les travailleurs entament une grève et "crient leur ras-le-bol"

"Les travailleurs du Logement Molenbeekois, excédés par les discours incohérents et la non transparence dans la gestion globale de cette société, ont appelé à une grève illimitée à partir de ce 1er février 2019", ont déclaré via communiqué vendredi des délégués syndicaux de cette société de logement social. Il y a une semaine, le parquet de Bruxelles annonçait qu'une information judiciaire venait d'être ouverte concernant la société de logement de service public de Molenbeek-Saint-Jean, à la suite d'un rapport d'audit accablant.

"Excédés, les travailleurs, comme les locataires, sont devant le logement Molenbeekois ce vendredi pour crier leur 'ras-le-bol' à une gestion inhumaine et obscure", indiquent plusieurs représentants syndicaux. Ceux-ci précisent qu'une nouvelle réunion avec la direction est prévue jeudi prochain à 13h00. "Nous espérons recevoir les réponses à de nombreuses questions posées depuis un temps certain".


Un audit rendu public le 21 janvier

"Le 21 janvier dernier, la presse a révélé les résultats partiels d'un audit demandé par les organisations syndicales. Mais au cours d'une assemblée générale qui a eu lieu le même jour, la direction a voulu minimiser l'impact de ces résultats, en ne tenant pas compte de la réalité et surtout des cris d'alarme qui retentissent à chaque réunion", dénoncent-ils.

Dans un audit rendu partiellement public le 21 janvier dernier, le Logement Molenbeekois a été mis en cause pour sa gestion. La ministre bruxelloise du Logement, Céline Fremault (CdH), a demandé à la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) de prendre temporairement la direction du Logement Molenbeekois et d'engager des poursuites. La SLRB a ensuite déposé plainte auprès du parquet de Bruxelles, lequel a entamé une information judiciaire.

Vos commentaires