En ce moment
 
 

"Aucun marqueur qui nous montre que ça déraperait": pour Yves Van Laethem, les premiers chiffres du déconfinement sont encourageants

© Image Belga
CORONAVIRUS

Trente-sept nouveaux décès et 71 nouvelles hospitalisations liés au coronavirus ont été recensés en Belgique ces 24 dernières heures. Alors que la tendance générale est à la baisse, un seul chiffre augmente un peu plus chaque jour depuis le 19 mai: celui du nombre de personnes hospitalisées du Covid-19 dans notre pays.

Le chiffre était descendu à 43 nouvelles personnes le 18 mai dernier avant de remonter lentement. Le lendemain, on comptait 50 nouvelles hospitalisations, soit un bond de +7 personnes par rapport à la veille, 57 hier/mercredi (à nouveau +7). Ce jeudi, on comptait 71 nouvelles hospitalisations (+14). 

> CORONAVIRUS en BELGIQUE: les dernières infos

Le déconfinement a-t-il entraîné une relance de l'épidémie? Pas selon le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem. Les premiers résultats sont encourageants, assure-t-il. 

"Il n’y a toujours aucun marqueur qui nous montre que ça déraperait", indique-t-il dans une interview donnée à nos confrères de Sudpresse. Avant d'ajouter: "Si des choses importantes s’étaient passées d’un point de vue du non-respect des règles, on le verrait. Il ne semble donc pas y avoir eu un nombre anormal de contacts qui aurait entraîné un nombre anormal de cas". 

Selon l'infectiologue, si la population était restée confinée, les chiffres auraient pu être plus bas encore. "Mais on n’observe en tout cas pas d’emballement du système", souligne-t-il. 

Deux indicateurs à surveiller

Pour rappel, deux courbes sont à surveiller pour être alerté sur une éventuelle reprise de l'épidémie.

Le premier des deux indicateurs est l'absentéisme au travail (basé sur celui du milieu des fonctionnaires dans le pays, qui représente plus de 80.000 personnes). Cela donne une bonne indication de l'impact du coronavirus, selon le porte-parole interfédéral de crise. Toute absence n'est pas liée au coronavirus, bien entendu, mais l'augmentation de cette absence à cette période de l'année pourrait être un indicateur de reprise de la pathologie.

Le second indicateur, c'est l'évolution des consultations pour syndrome grippal. Dans le contexte actuel où la grippe a pratiquement disparu dans notre pays, la résurgence des syndromes grippaux serait quasi certainement liée à une résurgence du covid-19 dans la population.

 

Vos commentaires