"Ça contribue à votre sécurité": les autorités invitent à s'inscrire au système BE-Alert qui prévient en cas de danger

Avez-vous déjà utilisé "BE-Alert" ? Il s'agit d'une plateforme fédérale lancée il y a un an. Il faut s'inscrire et cela permet aux autorités de prévenir directement les citoyens en cas de situation d'urgence. Cela fonctionne bien mais en un an, BE-Alert ne compte que quelques milliers d'inscrits. Cela pourrait être beaucoup plus.

En situation d’urgence, BE-Alert est le système qui vous prévient des dangers éventuels. Par téléphone, ou par mail. Exemple en novembre 2017 : lors d’un incendie à Drogenbos. "On a décidé, avec le haut fonctionnaire de Bruxelles, d’envoyer un message à tous les habitants de Bruxelles qui étaient inscrits à BE-Alert, et ils ont reçu un SMS pour les informer de la situation à Drogenbos, pour leur dire de fermer les portes et fenêtres, et de suivre les médias pour de plus amples informations", explique Benoît Ramacker, porte-parole de la cellule de crise fédérale.

"Après un an, il est temps de vous inscrire"

Depuis un an, 430.000 personnes utilisent ce moyen de communication. Pour le service public fédéral, c’est bien mais pas assez. "Il est intéressant de relancer le mouvement, et d’inviter les gens, vraiment, à un réveil. C’est cette idée de réveil qu’on va lancer maintenant. Après un an, il est temps de vous inscrire, si vous n’êtes pas encore inscrit, parce que ça contribue à votre sécurité. Si vous êtes déjà inscrit, participer au BE-Alert challenge et invitez vos proches à s’inscrire, pour leur sécurité".

"Nous voulions que les gens restent confinés chez eux"

BE-Alert représente aussi une aide précieuse pour travail de la police et des pompiers. "Quand on a eu l’incendie de l’usine de gaufres Milcamps, rue de Lusambo à Forest, nous voulions que les gens restent confinés chez eux, et un des moyens de communication que nous avons utilisé, c’est BE-Alert", explique Pierre Menu, Major à la caserne de pompiers à Forest.

Comment s'inscrire?

Pour être averti d’une situation d’urgence quelques clics suffisent pour s’inscrire sur la plateforme. En enregistrant ses données personnelles et une ou plusieurs adresses. Le Centre fédéral de crise a lancé une campagne de sensibilisation pour inciter les citoyens à s'inscrire.

Vos commentaires