"Devant moi, il y a 50 euros, servez-vous": voici la preuve que les gens ne lisent plus les pancartes des SDF

Le résultat de cette expérience sociale menée par le collectif "How Would Your React", concernant l'attention et le regard portés sur les sans-abri dans la rue est surprenant. Les rôles ont été inversés et sur leur pancarte, les acteurs proposent aux passants de leur DONNER de l'argent, mais encore fallait-il qu'ils prennent le temps de la lire.... Reportage dans le RTLINFO 13H de Quentin Ceuppens, Alain Hougardy.

Sur une pancarte disposé devant un homme assis par terre, se trouve un message pas comme les autres: "Bonjour, je ne suis pas SDF. Je ne manque de rien à part un peu de considération. Devant moi, il y a 50 euros. Servez-vous."

L'expérience est menée par le collectif: "How would you react?", soit en français: "Comment réagiriez-vous?", une association connue pour ses expériences sociales sur Youtube.

Plusieurs passants interrogés par notre journaliste réagissent: "Franchement, je trouve que c'est une bonne expérience. Cela permet de voir ce que les gens ont à faire des SDF et qu'ils fassent attention ou pas à eux. C'est un peu triste de voir cela", reconnait un garçon.

"On a tellement l'habitude de voir des SDF avec des pancartes qu'on ne les regarde même plus. C'est triste", explique une autre passante.

Pourtant ce faux SDF invite les passants à se servir dans ce gobelet: 50 euros à qui veut.

Sur les 5.000 personnes estimées en une après-midi, aucune n'a pris la peine de lire ce panneau, même si certains ont bien donné de l'argent.

"Les gens sont nombrilistes. Une personne assise par terre avec une pancarte, on associe directement cela à la pauvreté et on se dit qu'indubitablement il va demander de l'argent", justifie un passant.

Philippe a vécu huit années dans la rue. Cette attitude, il la connait bien: "Il y avait des gens qui me disaient:"Je n'ai rien à donner mais je viens juste dire bonjour". Je leur disais merci parce que cela faisait plaisir parce que cela veut dire qu'on existait. Parce que le pire de tout, c'est l'indifférence."

En Belgique, il n'existe aucun chiffre officiel concernant le nombre de personnes sans-abri, mais selon une estimation, plus de 20.000 personnes vivraient actuellement dans la rue.

Vos commentaires