En ce moment
 

"J'ai dormi dans un clic-clac pendant longtemps": beaucoup de familles nombreuses vivent dans des logements inadaptés en Wallonie

25% des familles nombreuses vivent dans des logements trop petits ou non adaptés en Wallonie. Le constat est dressé par le Fonds du logement. Il s’agit d’une situation préoccupante puisqu'il y a de plus en plus de familles nombreuses ou recomposées au Sud du pays. Benjamin Samyn et Gaetan Zanchetta ont rencontré une famille de Charleroi pour le RTL INFO 19H.

Patricia est la maman de 3 enfants, un garçon et deux filles, qu’elle vient récupérer après l’école. Si aujourd’hui la famille a son rythme de croisière, tout n’a pas été simple et il a fallu que chacun trouve son espace de vie. "C’est très dur de trouver un quatre chambres, moi j’ai un logement social depuis la mort de leur papa, et ça n’a pas été simple, mais au début, j’ai dormi en bas, dans un clic-clac, pendant longtemps… chacun avait sa chambre, et moi j’étais en bas. Je n’avais pas d’intimité, ce n’était pas simple", confie-t-elle.

Selon une récente enquête sur les familles nombreuses menée par le Centre d’Études en Habitat Durable en Wallonie, 40% du budget est englouti par le logement. "Le mode principal de logement de ces familles est l’accession à la propriété pour deux tiers d’entre elles, ça signifie qu’il y a une charge d’emprunt qui souvent, est très importante et qu’il faut la soutenir notamment socialement", explique Sébastien Pradella, directeur du centre d’études en habitat durable en Wallonie.

Pour les enfants un espace de vie privilégié est essentiel. "On n’a pas forcément les mêmes envies, on n’a pas les mêmes tons de couleur pour la chambre. Souvent, il y avait des prises de tête : qui met quoi où ? Aussi, quand une fait du bruit et ne veut pas dormir, l’autre est perturbée aussi. Je pense que c’est mieux d’avoir une chambre toute seule, oui", explique Lalie, 12 ans. "On peut mettre ses propres affaires, on n’a pas tout le temps à se disputer, et c’est mieux", ajoute Jodie, 9 ans.

Si Patricia et sa famille sont aujourd'hui satisfaits de leur habitat, selon la récente enquête, 35 % des logements occupés par des familles nombreuses sont jugés médiocres et 44% de qualité moyenne.

Vos commentaires