En ce moment
 

"J'arrive à éviter de plus en plus d'obstacles": la Croix-Rouge inaugure un simulateur de conduite d'ambulance

La Croix-Rouge a présenté jeudi son tout nouveau simulateur de conduite de véhicule de secours. L'appareil, qui permet de tester tous les types de scénarios auxquels sont confrontés les ambulanciers, servira à la formation des 800 chauffeurs que compte l'association.

Selon l'Institut Vias, un quart des conducteurs perdent leurs moyens lorsqu'ils sont confrontés à un véhicule de secours. L'an dernier, 98 accidents impliquant l'une des 54 ambulances de la Croix-Rouge en Wallonie et à Bruxelles ont par ailleurs été recensés. Ces chiffres "alarmants" ont incité l'organisation à améliorer la formation de ses 800 ambulanciers salariés ou bénévoles, qui sont par définition soumis à un stress important. Pour ce faire, elle a acquis un véritable simulateur de conduite. Derrière un siège dans lequel prend place le conducteur, le formateur peut configurer le trajet pour en augmenter la difficulté (mauvaises conditions climatiques, baisse de la pression des pneus, GPS défaillant...).

Le programme, venu de France et reconfiguré pour coller au code de la route belge, propose plus de 200 "scénarios" (autoroute ou agglomération, freinage d'urgence, cycliste dans l'angle mort, automobiliste peu réactif...). Pour encore mettre davantage l'ambulancier en situation, une jauge lui indique l'état de santé du patient virtuel qu'il transporte. A l'issue du parcours, la performance est évaluée sur base d'une fiche reprenant toute une série de critères (réflexes, accélérations, trajectoires...). "C'est très utile, cela permet de reprendre les bases de la conduite en situation d'urgence et correspond bien à la réalité", estime Emilien Roupin, responsable du centre de secours de Tournai.

Vos commentaires