En ce moment
 
 

"Les gens veulent des articles de classe de plus en plus tôt": la courses aux fournitures scolaires a déjà commencé

Dans un mois, c'est la rentrée des classes. Les achats de fournitures scolaires ont déjà commencé. Faire ses courses en avance présente quelques avantages comme celui d'étaler ses dépenses ou encore d'avoir le choix dans le matériel.

À Gosselies, dans la commune de Charleroi, nous avons rencontré Yves et Sarah. Pour ce couple qui a 3 enfants, le budget total nécessaire pour les fournitures scolaires est de 500 euros. Yves et Sarah ont décidé de faire leurs courses progressivement afin d'étaler leurs dépenses. Cela permet notamment d'avoir le temps de comparer les prix entre les différents magasins. "Je sais que dans un autre magasin, les blocs de cours et les bics sont moins chers. Je vais y aller mercredi. Je regarde avec les promotions car la vie est plus chère qu'avant", indique la mère de famille. 

Cette stratégie est connue par beaucoup de parents. "Puisque l'on va dans une église catholique, les livres sont très chers. Donc on préfère acheter fin juillet, puis en août et enfin en septembre", ajoute une autre témoin. 

Pour certains parents, acheter dès à présent est une façon de se débarrasser de cette tache au plus vite afin de pouvoir profiter tranquillement de leurs vacances. "Nous partons en vacances la semaine prochaine et puisque nous revenons fin août, on s'est dit que ce serait bien de boucler tout ça avant notre retour", indique une mère de famille. 


"La rentrée des classes arrive et il faut faire de la place"

Dans le magasin où nous nous sommes rendus à Gosselies, les fournitures scolaires ont été installées fin juin afin de répondre à la demande. "Fin juin, on a plutôt ce qui est piscine, jardinage et meubles de jardin. La rentrée des classes arrive et il faut faire de la place. Les gens veulent des articles de classe de plus en plus tôt", explique Fabrice Battagrini, gérant du magasin. 

Même constat dans une enseigne située à Mons. "Les cartables sont notre première phase. Début juillet, les clients viennent en magasin avant leur départ de vacances pour un maximum de choix", éclaire Coralie Wacheul, assistante au rayon événementiel.  

Après les cartables, le magasin passe à l’installation de la papeterie. À un mois de la rentrée, les parents défilent avec la liste fournie par l’école.

Vos commentaires