En ce moment
 
 

"Même quand on dit que c'est vivement déconseillé, hélas, une minorité de gens s'en fout": Frank Vandenbroucke sur les voyages à l'étranger

 
 

Le comité de concertation réunissant les principaux ministres du gouvernement fédéral et les ministres-présidents des entités fédérées a décidé vendredi de durcir les mesures prises pour endiguer la propagation du coronavirus et de ses variants plus contagieux, en interdisant les voyages non essentiels à l'étranger durant la période allant du 27 janvier au 1er mars.

"A Noël, le contrôle n'était pas suffisant. Mais maintenant, les trois Régions ont pris toutes les mesures nécessaires pour suivre, soutenir mais aussi contrôler l'obligation de quarantaine et de se faire tester", a fait savoir le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke au micro de RTL INFO, avant de poursuivre: "A Noël, les voyages vers l'étranger étaient vivement déconseillés. Maintenant, on dit c'est interdit, point à la ligne. (…) Même quand on dit que c'est vivement déconseillé, hélas une minorité de gens s'en fout. La conclusion qui n'est peut-être pas très agréable est d'interdire."

Il faut éviter toute importation de variantes du virus

Le ministre de la Santé a également tenu à rappeler comment la pandémie avait débuté il y a un an environ en Europe: "C'est à partir des vacances de ski que le virus s'est répandu partout. Le grand danger maintenant est que les gens qui vont en vacances reviennent avec toutes sortes de variantes du virus, qui sont peut-être plus dangereuses et contagieuses. Il faut éviter toute importation de variantes du virus, ce qu'on a vu un petit peu après Noël."

> Coronavirus en Belgique: voici les nouvelles mesures




 

Vos commentaires