En ce moment
 
 

"Moins de voitures, plus d'air pur": une semaine de la mobilité pour tenter de changer ses habitudes

© Image Belga

La semaine de la mobilité débute ce lundi en Belgique. De nombreuses actions de sensibilisation, des publications d'études, des débats, permettront à chacun de repenser sa propre mobilité. La qualité de l'air sera cette année au coeur de la réflexion. Le point d'orgue de la semaine sera le dimanche sans voitures à Bruxelles le 22 septembre, mais aussi à Mons et dans les grandes villes flamandes.

"Moins de voitures, plus d'air pur! " est le slogan retenu par Bruxelles Mobilité pour la semaine de la mobilité en Région bruxelloise. Dans la capitale, la qualité de l'air laisse encore à désirer. Par exemple, en 2018, le seuil annuel de concentrations de particules fines recommandé par l'Organisation Mondiale de la Santé, de 20µg/m3, a été dépassé dans un tiers des stations de mesure et le seuil quotidien de 50µg/m3 a été dépassé plus de trois fois dans toutes les stations. A l'occasion de la semaine de la mobilité, une station éphémère de mesure de la qualité de l'air a été installée sur la place De Brouckère, devenue quasi piétonne.

Jusqu'au 22 septembre, les données recueillies à cette station sont comparées à celles relevées au carrefour Arts-Loi, qui connaît un trafic automobile dense. Mardi dernier à 10h00, lors de la conférence de presse de présentation, les émissions d'oxyde d'azote et de dioxyde d'azote constatées à De Brouckère étaient 20% inférieures à celles constatées au carrefour Arts-Loi.

La veille, la différence était même de 60%. Le trafic routier est responsable de 69% de ces émissions, le restant étant dû principalement au chauffage et, dans une moindre mesure, à l'industrie. D'où la nécessité de repenser sa mobilité. Plusieurs événements auront ainsi lieu à Bruxelles. L'ensemble du programme est disponible sur le site mobilmix.brussels.


Un "Mobility ticket"

Juste à côté de la station de mesure provisoire de la place De Brouckère, les visiteurs peuvent découvrir l'exposition "Brussels is changing". Pour la douzième fois, Bruxelles Mobilité organise l'action de sensibilisation "à l'école/au travail sans voiture". Le mercredi 18 septembre, un flashmob "Air for schools" sera réalisé sur la très fréquentée avenue Charles Quint par les élèves du quartier.

Point d'orgue de la semaine, le dimanche sans voitures aura lieu le 22 septembre. L'ensemble du territoire régional sera fermé au trafic automobile de 09h30 à 19h00, sauf pour les détenteurs d'une dérogation. Durant toute la journée, les réseaux Stib et De Lijn seront gratuits et les fréquences de passage des véhicules renforcés. La SNCB proposera pour sa part un "Mobility ticket", pour 6 euros aller-retour depuis et vers n'importe quelle destination en Belgique.

En outre, laisser sa voiture dans un parking payant de la SNCB ne coûtera qu'1 euro ce jour-là. La semaine de la mobilité ne se limite pas à Bruxelles. Ainsi, près de 50 villes et communes flamandes, dont les 13 grands centres urbains, organiseront aussi le dimanche sans voiture.

En Wallonie, seule la ville de Mons prévoit de barrer l'accès aux voitures dimanche. Une centaine d'activités locales en faveur des modes de transports alternatifs ponctueront toutefois la semaine au sud du pays. L'ensemble du programme est à consulter sur le site mobilite.wallonie.be.

Vos commentaires