En ce moment
 

"On en voit qui font un peu n'importe quoi": les accidents de la route risquent d'être nombreux lors du Mondial 2018

Un Belge sur quatre ira voir au moins un match des Diables Rouges en dehors de chez lui lors du Mondial 2018. L'Institut Vias note que pour le dernier Euro, les accidents de la route ont augmenté de 80% les jours de matches par rapport à un jour normal. Explications dans le RTLINFO 13h avec Justine Roldan Perez et Gaëtan Zanchetta.

Assis sur le rebord des fenêtres de la voiture, à pied en plein milieu de la route avec son drapeau sur les épaules… Difficile de rester prudent  après une victoire des Diables ! "Quand ils vont klaxonner sur les routes, ils ne font attention à rien donc c'est potentiellement dangereux", confie un automobiliste à nos journalistes Justine Roldan Perez et Gaëtan Zanchetta.

En effet, lors du dernier Euro de foot en 2016, le nombre d’accidents avec tués ou blessés a augmenté de 80% dans l’heure qui suivait les matches. Une hausse des accidents observée jusqu’à 6 heures après les rencontres. Plusieurs éléments sont en cause. "Il y a beaucoup plus de trafic, explique Benoit Godart, porte-parole de Vias. Forcément, à la fin du match, les gens qui ont été voir le match à l'extérieur rentrent chez eux. Deuxième facteur, c'est aussi le fait que certains font un peu n'importe quoi en voiture après les matches, notamment en cas de victoire."


L'alcool

Autre point mis en avant: la consommation d’alcool souvent liée à ce type d’événement. "On sait par exemple que le jour des Diables Rouges, un accident sur 7 est dû à une consommation excessive d'alcool. Un Belge sur 10 dit aussi qu'en cas de victoire des Diables Rouges, il reprend sa voiture pour aller fêter ça. On en voit malheureusement qui font un peu n'importe quoi."

A un mois de l’entrée en lice des Belges à la coupe du monde, l’Institut Vias en appelle à la responsabilité de chacun. Début juin, la nouvelle campagne bob sera d’ailleurs lancée. 

Vos commentaires