En ce moment
 
 

"Ça va être une hécatombe": l'horeca se sent victime d'injustice suite à l'annonce des dernières mesures sanitaires

 
 

Un Comité de concertation relatif à la situation sanitaire s'est tenu ce vendredi. Celui-ci s'est penché sur la situation sanitaire, alors que les contaminations au Covid-19 ont atteint lundi un chiffre record depuis le début de la pandémie.

Les représentants des différents gouvernements vont travailler sur trois axes: l'accélération de la vaccination, des mesures pour soulager le secteur des soins et une série de mesures "non médicales". Toutes les mesures sur cette page

Le plus gros tour de vis concerne le secteur de la nuit: les discothèques doivent fermer jusqu'au 15 décembre. Quant à l'horeca, c'est fermeture à 23h tous les jours pour tous les établissements (bars, restaurants, cafés, etc). 

Sur le plateau du RTL info 13h, Fabian Hermans, président de la Fédération Horeca Bruxelles, a exprimé son mécontentement. "Ça va être une hécatombe. Les bars commencent à fonctionner à partir de 22h/23h. C'est une catastrophe pour eux. Dans les restaurants, on voyait déjà de grosses diminutions du chiffre d'affaire, et ça va s'accentuer. Pourquoi ? Car la fermeture à 23h, ça empêche à beaucoup d'établissements de proposer un second service", a-t-il expliqué. 

Pour lui, "c'est incompréhensible et injuste, car les gens peuvent continuer à faire des fêtes chez eux avec leurs amis. Et sans CST, sans gel, alors que dans l'horeca, on doit contrôler tout ça". Bref, on se dirige "vers une crise sociale, et il faut des soutiens". 


 




 

Vos commentaires