En ce moment
 
 

"SIDA, une forme de justice immanente": Mgr Léonard s'explique

 
 

La réédition en néerlandais d'un livre d'entretien de Monseigneur Léonard provoque une nouvelle polémique. L'ancien évêque de Namur y compare l'épidémie du Sida à une sorte de "justice immanente".

" Quand on malmène l'amour humain, peut-être finit-il par se venger ? Le Sida est une forme de justice immanente ". Cette phrase de Monseigneur Léonard, qui figure dans un livre de 2006 qui vient d'être traduit en néerlandais, suscite une nouvelle levée de boucliers. Le primat de Belgique a clarifié sa position dans un communiqué de presse: " Il faut considérer le contexte et l'ensemble de ma réponse à une question posée ", a-t-il indiqué. Quatre ans après la première parution de cet ouvrage, le primat de Belgique avait refusé de faire marche arrière, malgré des mises en garde. " Si quelqu'un fume de manière démesurée, le cancer est une forme de justice immanente. Il y a des conséquences liées à nos comportements ", a-t-il expliqué lors de la conférence de presse qu'il a donnée cet après-midi. Monseigneur Léonard a également indiqué qu'il ne visait pas des personnes, mais bien " des pratiques ". En outre, il a renvoyé à un autre passage du livre où il explique que les personnes séropositives " méritent le respect et ne doivent faire l'objet d'aucune discrimination ".

> REACTION: DEMOTTE SOUHAITE QUE DIEU PUNISSE MGR LEONARD

> OPINION: "LA JUSTICE IMMANENTE N'EST PAS LA JUSTICE DIVINE"

Levée de boucliers contre les déclarations de Mgr Léonard sur le Sida

Les propos de Mgr Léonard sont issus d'un livre intitulé "Mgr. Léonard - Gesprekken", paru récemment aux éditions Lannoo. Il s'agit d'une version actualisée d'un ouvrage paru en 2006 en français. En Flandre, les déclarations ont suscité l'indignation de plusieurs partis.

Le sénateur de la N-VA Piet De Bruyn a estimé qu'elles faisaient preuve d'un manque total de compassion à l'égard des malades du Sida et des séropositifs. "La N-VA déplore ces déclarations au plus haut point", a-t-il dit.

Pour la sénatrice du sp.a Marleen Temmerman, par ailleurs gynécologue, les propos de l'archevêque constituent "une culpabilisation totalement insensée des personnes atteinte du HIV/Sida".

"Stupide et discriminatoire"

L'Open Vld a quant à lui réclamé que les contribuables puissent déterminer, dans leur déclaration fiscale, la religion ou la conception philosophique à laquelle ira leur contribution.

Les partis francophones ont également réagi aux propos du primat de Belgique. Ecolo, en accord avec Groen! , a condamné des déclarations "aussi stupides que discriminatoires" et demandé "à l'ensemble des parlementaires de condamner les propos nauséabonds de l'archevêque".

Du côté du cdH, la chef du groupe parlementaire Catherine Fonck a jugé "inacceptable de considérer cette maladie comme une forme de punition".


 




 

Vos commentaires