En ce moment
 
 

1 voiture sur 4 roule avec un défaut en Belgique: quels sont les principaux problèmes?

Une voiture sur quatre présente un défaut en Belgique. Touring a analysé un panel de voitures en service. Parfois il manque un accessoire de sécurité, parfois, il y a un défaut d'usure.

En matière d’entretien des véhicules, il y a les bons élèves qui le réalisent deux fois par an et les moins consciencieux, qui ont tendance à oublier de passer chez le garagiste.

"J’ai un témoin sur la voiture qui s’allume et je n’ai toujours pas été changer les ampoules", avoue une jeune femme rencontrée ce matin. Sur nos routes, une voiture sur quatre roule avec un défaut. La principale erreur est d’attendre trop longtemps pour faire son entretien. Et parole de garagiste, cet oubli peut avoir dans certains cas de lourdes conséquences.


"Quand ils arrivent, c'est trop tard, le mal est fait"

"Cela peut arriver oui, des gens qui roulent sans huile et qui se rendent compte qu’ils n’ont plus d’huile, cela fait un petit bruit au moteur et puis quand ils arrivent ici, c’est trop tard, le mal est fait. Ce sont alors de grosses réparations qui peuvent aller de 3.000, à 5.000, 6.000 euros", pointe Michelangelo Di Sciacca, garagiste.

Selon une étude réalisée par Touring, l’âge moyen des voitures sur nos routes est de 9 ans et 2 mois. Les automobilistes auraient tendance à faire des économies sur les entretiens par manque de moyens.

"Les gens pensent faire des économies, quand ils ne changent pas les pneus. Mais au niveau sécurité, c’est très dangereux car ils roulent avec des pneus qui ne sont jamais vérifiés et donc pas assez gonflés, cela veut aussi dire que le pneu s’use plus vite", explique Lorenzo Stefani, le responsable communication de Touring.


Des pneus trop ou pas assez gonflés

Dans 20% des cas, nos véhicules ont des essuie-glaces usés, un phare défectueux ou des pneus trop lisses. Près de 30% roulent avec des pneus mal gonflés. "Un pneu qui est trop gonflé, il s’use à l’intérieur, donc sur la bande de roulage. Un pneu qui n’est pas assez gonflé, il peut se déformer", précise le garagiste.

Une voiture sur deux ne dispose ni d’extincteur, ni de gilet jaune de sécurité.

Vos commentaires