En ce moment
 
 

3 conseils simples pour être heureux: le docteur Presles explique comment vivre des "expériences optimales de bonheur"

3 conseils simples pour être heureux: le docteur Presles explique comment vivre des
 
 

Le docteur Philippe Presles médecin et psychothérapeute était l’invité du RTL INFO Bienvenue. Auteur d'un livre intitulé "Moi, apprendre à vivre avec son meilleur ami et son pire ennemi", il répondait aux questions de notre journaliste Olivier Schoonejans. 

Dans cette période de crise sanitaire où le manque de contacts sociaux peut engendrer un certain spleen, Philippe Presles a prodigué des conseils simples pour tâcher de rester positifs : "Sourire. Plus on sourit à la vie, plus ça entraîne du bonheur, c’est un mécanisme très simple. Ensuite, il faut vraiment bouger. Si vous aimez faire du sport, sortez courir ou faites autre chose. Mais même si vous ne pouvez pas faire du sport et que vous êtes assis sur un fauteuil roulant, mettez de la musique et bougez avec vos bras. C’est important de se laisser entraîner comme cela. Notre corps a besoin de fonctionner et c’est bon pour notre psychisme aussi. Enfin, il faut au moins consacrer un moment par jour à une activité qui nous plait vraiment".

Pour faire en sorte d’être heureux, vous proposez dans votre livre trois choses :
- vivre des expériences positives ;
- se remémorer les bonnes choses ;
- être attentif au détail.

Est-ce que vous pouvez expliquer ça ?

"En fait ce qui se passe, c’est qu’avec la conscience nous devenons capables de nous projeter à la fois dans le passé et dans le futur. Donc, nous ne sommes plus à 100% présent. Or les détails qui font que nous sommes très heureux, on les observe quand on est à 100% présent. Ce que l’on a observé aussi, c’est que quand on fait quelque chose qui nous passionne, qu’on est impliqué à 100%, on est complètement dans le présent, et c’est là qu’on vit des expériences optimales de bonheur. Soit je me passionne dans une activité, je joue aux échecs, lire, sortir, soit effectivement je fais attention à tout ce que je fais. Par exemple, un repas. Si j’avale mon repas très rapidement en lisant le journal, je ne vais pas l’apprécier. Tandis que si je prends le temps d’apprécier chaque bouchée, chaque détail va compter en terme de bonheur."

Vous parlez aussi d’être investi dans une action qui mobilise notre attention. Mais si on n’y arrive pas, qu’est-ce qu’on fait ?

"Il arrive que des gens ne trouvent pas de sens à leur vie. Ils ne savent pas pourquoi ils sont là. C’est un vrai problème et dans ces cas-là, ce que l’on fait, c’est qu’on fait une véritable recherche de sens. Et le mot clé pour comprendre ce qui est important pour nous, c’est : 'est-ce que ça, ça me fait vibrer ?' Si on ressent une vibration en soi, c’est que vraiment qu'il y a quelque chose-là, un diamant, une valeur. Et on peut aller dans ce sens-là, on peut travailler dans ce sens-là (...)"




 

Vos commentaires