En ce moment
 
 

42.000 emplois sont disponibles en Wallonie: le Forem a une bonne nouvelle pour les jeunes sans expérience

 
 

Nous vous parlions ce jeudi sur RTL INFO des pertes d'emploi attendues liées au covid-19. 150.000 licenciements avant 2021 selon des spécialistes. De son côté, le Forem donne un signal plus encourageant: 42.000 postes sont à pourvoir en Wallonie. C'est un peu moins que l'année passée, mais un emploi sur quatre n'exige aucune expérience. De quoi rassurer les jeunes.

Les secteurs où des emplois sont à pourvoir sont variés, et les profils recherchés le sont aussi. Voici quelques exemples:

  • 1.391 postes à pouvoir dans le secteur de la santé
  • 1.094 dans le secteur du commerce
  • 802 dans la construction
  • 426 dans l’éducation

"Il y a effectivement des opportunités d'emploi qui peuvent être visées par des jeunes qui sortent des études, qui ont un diplôme à présenter mais pour lesquels les entreprises ne cherchent pas des personnes qui ont de l'expérience. C'est une bonne nouvelle, parce qu'on a beaucoup parlé du chômage des jeunes durant cet été. Là on a une bonne nouvelle à leur annoncer puisqu'il y a des offres et dans beaucoup de secteurs", indique Thierry Ney, porte-parole du Forem.

Au total, 11.543 offres emplois n’exigent aucune expérience.

Moins de jeunes semblent s'inscrire au Forem

Habituellement, entre juin et octobre, 20.000 jeunes âgés de 18 à 24 ans s’inscrivent au Forem. Cette année, ils semblent moins nombreux à entamer cette démarche.

Le Forem encourage donc tout jeune à le faire pour bénéficier gratuitement de tous les services. "C'est déjà l'aider dans ses démarches administratives. Ça c'est déjà une première chose. Ensuite dans la façon de se positionner sur le marché de l'emploi, on peut l'aider sur le CV et la fameuse lettre de motivation et préparer aussi sa candidature. Et puis, s'il manque l'une ou l'autre compétence, on peut aussi former ces demandeurs d'emploi pour décrocher ce fameux CV", précise Thierry Ney.

Le Forem rappelle également que si les formations ont pu reprendre, beaucoup moins de places sont disponibles par rapport aux autres années, et ce pour respecter la distanciation sociale.




 

Vos commentaires