En ce moment
 
 

5 fois plus de cyclistes en Wallonie en 2030: le gouvernement veut favoriser le déplacement à vélo jusqu'au travail

5 fois plus de cyclistes en Wallonie en 2030: le gouvernement veut favoriser le déplacement à vélo jusqu'au travail
(c) Belga

Dans sa déclaration de politique régionale 2019-2024, le nouveau gouvernement wallon annonce des objectifs ambitieux en matière de mobilité. Tout particulièrement en ce qui concerne l’usage du vélo. Il souhaite multiplier par cinq le nombre de cyclistes à l’horizon 2030.

Le gouvernement wallon espèrent quintupler le nombrer de cyclistes d’ici 10 ans et le doubler sur un laps de temps de 5 ans. Actuellement, les chiffres sont assez faibles. Un peu plus d’un travailleur sur 100 se rend au travail à vélo.

Pour améliorer ce chiffre, le gouvernement doit résoudre quelques problématiques importantes. En effet, de nombreux utilisateurs demandent des aménagements de la voirie avant de se déplacer à vélo. Il faudrait donc plus de pistes cyclables, une voirie mieux entretenue, des parkings et surtout des entreprises qui favorisent ce mode de déplacement. "Les employeurs ont des choses à faire. En tout cas, on les encourage à les faire. Il n’y a pas d’obligation, mais on constate que les entreprises pensent de plus en plus à favoriser ce mode de déplacement. On constate également que le même nombre d’entreprises wallonnes et flamandes investissent en la matière", détaille Benoît Minet, le responsable de la mobilité à l’Union Wallonne des Entreprises.

Les entreprises s’intéressent de plus en plus au secteur. Par exemple, chez AGC à Louvain-la-Neuve, la direction a investi dans la mobilité douce. "On a une flotte de vélos et du matériel pour les réparer. Nous avons également mis en place des vestiaires et des douches pour le bien-être des employés après leur déplacement. La conception du bâtiment a également été pensée pour que les employés puissent venir à vélo", explique Christian Bertrand, le manager mobilité du groupe AGC.

Pour se rendre au travail à vélo, les Wallons doivent parcourir en moyenne 15 kilomètres. "Si on est en dessous des 15 kilomètres, c’est faisable. Au-dessus, ça commence à devenir un peu sportif et un peu long. Ceci dit on a des vestiaires ici et des douches. Ça nous permet de se changer le matin", se réjouit Thomas Canon, un employé d'AGC. Pour favoriser les déplacements à vélo, des itinéraires ont été mis à disposition des entreprises qui souhaitent en faire part à ses employés. Il y en a actuellement 940 dans toute la Wallonie.

Vos commentaires