En ce moment
 
 

500 détenus belges transférés aux Pays-Bas

 
 

La surpopulation carcérale est un vrai problème en Belgique. Une des solutions est de transférer des détenus dans d'autres prisons. Même si celles-ci sont aux Pays-Bas !

La prison de Tilburg est officiellement "transférée" ce vendredi à la Belgique. La prison néerlandaise deviendra une prison belge. Les autorités ont prévu de louer des cellules jusqu'en 2012, pour accueillir près de 500 détenus belges.

Le transfert des détenus vers les Pays-Bas a commencé mardi. Jusqu’ici, une septantaine de détenus ont déjà été transférés ; ce vendredi, une vingtaine d’autres seront acheminés vers Tilburg. Tous les détenus devraient être dans leur nouvelle prison pour la fin février.

Il n'y aura que des détenus belges dans cette prison. La direction locale sera également belge (une quinzaine de personnes travailleront sur place) mais la gestion des dossiers revient à la prison de Wortel (près d’Hoogstraeten, en province d’Anvers). Le traité signé entre la Belgique et les Pays-Bas prévoit d’ailleurs que la prison de Tilburg soit une annexe de la prison de Wortel. Les gardiens eux, sont néerlandais.

La Ligue des droits de l'homme dépose un recours

Les détenus transférés sont néerlandophones (qui viennent de prisons flamandes et dans une moindre mesure de Bruxelles) et condamnés (donc, qui ne sont pas en détention préventive).

Ces détenus n’ont pas eu le choix : leur accord pour leur transfert n’étant pas nécessaire, certains ont donc été forcés de partir aux Pays-Bas. Un transfert qui pose des problèmes, selon la Ligue des droits de l'homme, qui va déposer prochainement un recours devant la Cour constitutionnelle.

Elle avance la rupture des liens sociaux et familiaux, le problème de la réinsertion des détenus ou encore les différences de traitement entre les détenus belges et néerlandais (si le droit pénitentiaire belge s’applique au sein de la prison, en dehors, c’est le droit commun néerlandais).



 

Vos commentaires