En ce moment
 
 

Affaire Nethys: plusieurs perquisitions menées notamment chez Stéphane Moreau, François Fornieri ou encore Muriel Targnion

Ce vendredi matin, ce sont plusieurs perquisitions qui ont été menées, dans le dossier Nethys. Une vingtaine en tout : au siège de l'intercommunale, mais aussi au domicile de plusieurs de ces anciens dirigeants, dont Stéphane Moreau. Des perquisitions qui faisaient suite à la plainte déposée par la Région wallonne.

Rarement une opération d'une telle ampleur a été menée par l'Office central pour la répression de la corruption. Près de soixante policiers mobilisés simultanément, vingt-quatre perquisitions ont été menées sur le territoire belge notamment au siège du groupe Nethys.

"Ces perquisitions s'inscrivent dans le cadre de la plainte qui a été déposée par la région wallonne donc la semaine passée, dans la problématique de la de la vente d'un certain nombre de branches d'activité de la société Nethys. Donc ce dossier nous avons décidé de le mettre à l'instruction la semaine passée", explique Christian De Valkeneer, le procureur général de Liège.

Des perquisitions qui ont parfois duré sept heures. L'ensemble des administrateurs sortants ont reçu la visite d'enquêteurs à leur domicile. C'est le cas de l'homme d' affaires François Fornieri, mais aussi Stéphane Moreau, à l'adresse du siège de ses sociétés, une maison où il ne vit pas. A chaque fois des dossiers et des documents numériques ont été saisis.

"Il y a une grosse récolte d'informations, de documents de support informatique, et évidemment tout ça doit être analysé par les enquêteurs, par le juge d' instruction", ajoute Christian De Valkeneer.

Ces nombreuses perquisitions font suite à la plainte déposée par la Région wallonne concernant les ventes de VOO, Elicio et et Win, trois filiales de Nethys, et ce n'est pas encore fini, d'autres opérations pourraient encore avoir lieu.

"Cela peut être une multitude de d'actes. Cela peut être d'autres perquisitions, mais ça peut aussi des auditions. Un certain nombre de travail d'enquête sera réalisé par les enquêteurs", poursuit Christian De Valkeneer.

Vérifier la validité des transactions, s'assurer qu'il n' y a pas eu de conflit d'intérêt, que tout a été réalisé dans la légalité, l'analyse des dossiers saisis devrait prendre plusieurs semaines.

Vos commentaires