En ce moment
 
 

Affaire Trullemans: vos interrogations, les explications de l'administrateur délégué de RTL (vidéo)

 
 

La décision de RTL de mettre fin à la collaboration avec le météorologue Luc Trullemans, suite à des propos racistes tenus sur son profil public Facebook, fait réagir. Philippe Delusinne, l'administrateur-délégué de RTL Belgium, s'est exprimé en direct sur le plateau du Journal de 13 heures. Une intervention qui répond aux nombreuses questions des internautes, auditeurs et téléspectateurs.

Depuis l'annonce de l'éviction du météorologue Luc Trullemans, vous êtes nombreux à réagir sur notre site et notre page Facebook. Certains s'insurgent contre cette décision, d'autres partagent l'avis de la direction. Tous, en tout cas, ouvrent le débat. La rédaction de RTLinfo a mis en parallèle les interrogations les plus fréquemment envoyées par les internautes aux justifications de l'administrateur-délégué de RTL Belgium, Philippe Delusinne.

Racisme, xénophobie et amalgame

Frédéric - "Ce qu'a écrit Luc n'est pas vraiment du racisme. Pourquoi l'avoir licencié?"

La position de RTL Belgium est très claire à ce sujet: oui, les propos de Luc Trullemans sont à caractère raciste et xénophobe. "C’est une décision qui est devenue inéluctable, on n’avait pas le choix, a indiqué Philippe Delusinne, en direct dans le Journal de 13 heures. Luc Trullemans, et je contextualise un petit peu les choses, avait publié vendredi soir sur sa page Facebook un texte à caractère raciste et xénophobe qui était inacceptable, en tout cas par cette maison", a-t-il expliqué.

"(...) Je pense aussi qu'on est dans l’amalgame aujourd’hui, avec des contre-vérités, des récupérations, avec des récupérations politiques… On a été tagués cette nuit, sur le bâtiment de RTL, de façon incroyable par l’extrême droite", a-t-il ajouté.



Liberté d'expression et devoir de réserve

Elodie - "Ok, il est connu parce qu'il présente la météo, mais quand il n'est pas dans l'enceinte de RTL, c'est un homme comme les autres, il a le droit de penser ce qu'il veut c'est sa vie privée"

Béatrice - "Que faites-vous de la liberté d'expression?"

A ce propos, l'administrateur-délégué rappelle que les employés de RTL, et a fortiori, les personnalités de la maison, sont soumis au droit de réserve et à la prudence des propos qu'ils expriment.  "(...) Il n’est pas possible pour nous de garder Luc dans cette maison, tout simplement parce qu’il a un devoir de réserve. Quand on est dans cette maison, on est lié à un devoir de réserve, on a une éthique dans cette maison. On ne dit pas n’importe quoi n’importe comment, et hélas Luc a dépassé les bornes et donc son départ était inévitable".



Contexte général de l'éviction

Hélène - "Comment une chaîne chaleureuse et humaine peut-elle agir ainsi avec un de ses membres réputés?"

L'administrateur-délégué comprend l'émoi des téléspectateurs, attachés à ce visage de RTL. Cependant, il explique que l'acte du météorologue n'était pas isolé et qu'il a rendu son éviction inéluctable en s'exprimant davantage dans la presse. "(...) Luc était effectivement un très grand météorologue, un homme charmant de surcroît. Je pense que ce qui s’est passé effectivement peut choquer des gens qui ne connaissent pas le contexte général de cette justification".

 "Je lui ai parlé personnellement vendredi soir, lui demandant de retirer son texte, de s’excuser par rapport à ce texte parce qu’il avait vexé une grande communauté dans ce pays et il l'a fait, a précisé l'administrateur-délégué de RTL Belgium. Puis on a constaté que ce n’était pas un événement isolé, on a constaté qu’il avait déjà eu des propos de ce type-là précédemment et puis surtout, tout le week-end, il a alimenté la presse d’interviews, à notre sens, totalement déplacées, qui rendraient son éviction inéluctable".




 

Vos commentaires