Antonio et Nicolo vont participer au "Mondial des pizzaiolos" en Italie: "Il faut faire quelque chose de beau et de bon en même temps" (vidéo)

Cinq Belges participeront au "Mondial des pizzaiolos" qui débute lundi à Parme (Italie). Ils feront partie des 765 compétiteurs venus de 45 pays différents réunis pour tenter de préparer la meilleure pizza au monde. Nos journalistes Justine Roldan-Perez et Gaëtan Zanchetta en ont rencontré deux d'entre eux.

Cela fait plusieurs mois qu'Antonio Perdighe s'entraîne pour le championnat du monde de la pizza qui débutera lundi à Parme, en Italie. Pizzaiolo depuis 20 ans, sa spécialité, c'est la pizza napolitaine! Et il compte bien épater les jurys avec une technique qu'il maîtrise parfaitement. "C'est une pizza qui aune plus longue fermentation, au minimum 24h, une cuisson beaucoup plus rapide et elle est plus aérée et digeste", précise-t-il au micro de nos journalistes Justine Roldan-Perez et Gaëtan Zanchetta.

"Mettre tout notre savoir sur la pizza"

Plus de 750 pizzaiolos de 45 pays du monde entier prendront part à cette compétition. Parmi eux, cinq Belges. Nicolo Gueli, pizzaiolo à Walcourt (Namur) depuis 10 ans et ami d'Antonio, sera également de la partie. "C'est vrai que pour participer à ce championnat, on doit vraiment mettre toutes nos ressources et tout notre savoir sur la pizza, sur la pâte, ainsi que toute notre créativité et mettre tout ça au-dessus d'une pizza et faire quelque chose de beau et de bon en même temps", indique-t-il.

Passer un bon moment et prendre de l'expérience

Si remporter le titre peut secrètement faire rêver, les deux amis veulent surtout passer un bon moment et se nourrir de l'expérience des autres candidats. "Je pense que c'est surtout le fun d'y aller avec tous nos amis pizzaiolos", dit Nicolo. "On part plus dans une intention de voir de nouvelles choses, d'apprendre un petit peu des autres pizzaiolos, voir ce qu'il se fait dans les autres pays", ajoute Antonio.

Le concours débutera demain/lundi en Italie à Parme pour s'achever mercredi avec, peut-être, une victoire à la clé.

Vos commentaires