En ce moment
 
 

Après le match de foot de votre enfant ce week-end, allez-vous boire ET conduire?

L'Association des Clubs Francophones de Football (ACFF) et l'Agence Wallone pour la Sécurité Routière (AWSR) s'unissent pour lutter contre l'alcool au volant. Ils lancent ensemble une campagne BackSafe au sein de 23 clubs de football francophones.

Au football, la troisième mi-temps fait partie du folklore. Certains parents en abusent lorsqu'ils accompagnent leurs enfants aux entraînements ou aux matches. "Après le mach, entre parents, c'est vrai qu'on retourne à la buvette et qu'on prend un verre", avoue une spectatrice présente au Royal Daring Club de Cointe, à Liège.

Au FC Pont-à-Celles - Buzet, Christelle Reconnu, une mère de famille habituée au rôle de Bob, estime pour sa part que la situation va déjà beaucoup mieux que par le passé. "Il y a énormément, de plus en plus, de contrôles de police donc je pense que ça fait beaucoup réfléchir. Il y a aussi des enfants qui, quand ils voient leurs parents qui trinquent trop à la buvette, ils disent papa, maman, on y va."

André Richard, le directeur sportif de l'école des jeunes de Cointe, souhaite qu'avec cette campagne, les parents "se rendent compte que la vie peut basculer très rapidement. Il faut rappeler aux gens que quand on prend en charge des enfants, c'est quand même une fameuse responsabilité."

Du matériel didactique et la surveillance du personnel de la buvette

La campagne de prévention a pour slogan : "Vos enfants ont géré leur match, alors gérez leur retour".

affiche

Les clubs reçoivent des éthyloréglettes, des affiches, des flyers, des badges, ou encore des gobelets alcodose. "Tout un matériel didactique pour avertir des dangers de l'alcool au volant. Il a pour cible les joueurs et les parents pour que le loisir ne devienne pas un cauchemar pour certains", explique Michel Gueury, le responsable des projets sociaux du RDC Cointe. Il veillera à ce que le club mette en place des actions pour permettre un retour à la maison en toute sécurité, par exemple en sensibilisant le personnel de la buvette.

reglette

Jean-Marc Servais, le vice-président du FC Pont-à-Celles - Buzet, détaille une autre mesure prise: "Nous avons multiplié le nombre de bouteilles de bièr ou d'alcool à 0% pour pouvoir justement laisser l'esprit festif de la 3ème mi-temps mais que ça se passe assez simplement." Dès l'an prochain, le club organisera du covoiturage et fera signer les accompagnants qui s'engageront par écrit à ne pas boire lorsqu'ils véhiculent des enfants.

Pas pour priver les buvettes de leur recette pour le club

Selon Pierre-Laurent Fassin, porte-parole de l'AWSR, il est compliqué de convaincre les clubs. "L'alcool représente beaucoup d'accidents au cours du week-end, mais aussi la semaine, parce que le football, c'est du lundi soir au dimanche soir. On a choisi le football pour commencer parce que c'est le sport numéro 1, ils y a donc un public nombreux qui passe dans les buvettes. Pour des petits clubs de football, la recette buvette est la plus importante. On ne veut absolument pas les priver de cette recette, mais on veut simplement leur donner les outils pour pouvoir aider les clients à rentrer de la manière la plus safe possible. C'est de mettre en avant les boissons softs. Essayer quand c'est possible de les mettre un petit peu moins chers que l'alcool, d'essayer de ne peut-être pas prendre ces verres d'alcool autour du terrain, donc de limiter les périodes où on boit de l'alcool. Ou favoriser l'eau gratuite."

Déjà 56 lieux où BackSafe est présent

La campagne BackSafe existe déjà pour des événements ou lieux culturels: 56 au total comme les Francofolies, les Ardentes, l'Entrepôt à Arlon, l'Eden à Charleroi ou encore des fêtes estudiantines comme le Bal des Moflés à Liège.

Les nuits de week-end, l'alcool cause plus de 55% des accidents corporels qui surviennent en Wallonie chez les 18-54 ans. Pour les journées de week-end, c'est entre 15 et 20%.

Vos commentaires