En ce moment
 

Après le scandale Veviba, une aide financière accordée aux acteurs de la filière bovine: "Il faut penser à nos jeunes bouchers"

Après le scandale Veviba, les acteurs de la filière bovine ont droit à une première aide financière. Elle est attribuée par la région wallonne via la Sowalfin, la société qui finance les petites et moyennes entreprises pour les indépendants.

Il s'agit plus précisément d'une formule permettant à la Socamut de garantir jusqu'à 75% d'un crédit bancaire de 50.000 euros et d'accorder un prêt subordonné complémentaire de 25.000 euros.


Un prêt de 75.000 euros

L'éleveur de viande bovine (en amont), le commerçant ou un autre distributeur (en aval) pourront donc ainsi obtenir plus rapidement, via leur banque, un financement de 75.000 euros (pour renforcer la trésorerie), remboursable sur une durée de maximum cinq ans.

Jean-Luc Pottier est président francophone de la fédération nationale des bouchers et charcutiers qui pourront eux aussi voir accès à ce mécanisme. Selon lui, cette aide est importante pour la profession aujourd'hui.


"Les banques sont toujours exigeantes et demandent des garanties bancaires"

"Naturellement, c'est toujours intéressant de pouvoir avoir des garanties bancaires. Même si les taux d'intérêt sont relativement bas pour l'instant, les banques sont toujours exigeantes et demandent des garanties bancaires. Il faut penser à nos jeunes bouchers qui veulent, soit reprendre un commerce, soit faire des investissements de transformation de magasin, ou tout simplement faire des rénovations pour accéder aux normes de l'Afsca", explique-t-il pour Bel RTL. 

Vos commentaires