L’alcool était son plaisir et il est devenu son cauchemar: Jean-Claude raconte une addiction dont il s'est complètement défait (vidéo)

La fondation contre le cancer lance, pour la deuxième année consécutive, la "Tournée Minérale", en ce 1er février. Soit un mois sans alcool. L’alcool peut avoir des effets ravageurs: Jean-Claude en sait quelque chose. Il est abstinent depuis maintenant sept ans et soutient cette opération, qu’il trouve très importante surtout pour les jeunes. Une rencontre signée Ludovic Delory et Xavier Preyat pour le RTLinfo13H.

Aujourd'hui, Jean-Claude ne boit plus que de l’eau et de temps à autre un soda light, mais ne lui parlez plus du poison qui a constitué son obsession durant de longues années. "Je buvais chez les clients, sur la route ou dans les épiceries. J’avais des réserves à la maison, je cachais ça dans la voiture ou dans l’abri de jardin. Il y en avait partout", raconte Jean-Claude Lardinois. 

"Je ne consomme pas d’alcool, même dans une sauce ou dans les desserts"

De cure en cure, grâce à une farouche volonté après avoir frôlé la mort, il est sorti de sa prison. Depuis le 10 juin 2010, il connaît la valeur du mot santé. "Je ne consomme pas d’alcool, même dans une sauce, dans un chocolat ou dans les desserts. C’est un jour à la fois. On peut vivre heureux sans alcool, et ça, c’est très important", souligne-t-il.

L'alcool tue

Alcool social ou festif, 82% des Belges en consomment, mais 6% en meurent. Cirrhose, surpoids, troubles de la mémoire, dans une aile de l’hôpital de Jolimont, les patients développent des atteintes somatiques graves qui altèrent leur vie quotidienne et professionnelle.

"Je suis interpellé par les jeunes qui boivent de plus en plus tôt"

"On peut être en incapacité de se lever pour aller au travail, de respecter son agenda et son travail et avoir des difficultés relationnelles avec son partenaire", explique Christophe Chevalier, coordinateur "alcool" pour le groupe Jolimont.

Aujourd’hui, il y a près de 90.000 inscriptions pour la deuxième année de la "Tournée minérale". Durant le mois de février, les participants s’engagent à ne plus boire d’alcool et à récolter des fonds contre le cancer. Une campagne tournée surtout vers les jeunes."Je suis interpellé par les jeunes qui boivent de plus en plus tôt, de plus en plus fort et de plus en plus vite", dit Jean-Claude Lardinois.

L’an passé, huit participants sur dix ont tenu leur promesse. Jean-Claude, lui, s’engage à militer pour défendre les objectifs de la campagne.

Vos commentaires