En ce moment
 

Après un voyage en Israël et en Palestine, 40 jeunes Bruxellois abandonnent leurs préjugés: "En fait, ça n'a rien à voir!"

Quarante jeunes Bruxellois de 16 à 19 ans sont allés faire un voyage en Israël et en territoire palestinien. La rédaction de Bel RTL les avait rencontrés savant leur départ. Aujourd'hui après leur retour, leur vision du conflit au Proche Orient a complètement changé, rapporte notre journaliste Céline Praile.

Sur place, ils ont enchaîné les visites et les rencontres. Yassine, par exemple, a été très marqué par la condition de jeunes Palestiniens qu'il a rencontrés dans un petit village. "On leur demandait quels étaient leurs rêves, et ils répondaient juste "Voir la mer" ou "Aller à la mosquée" qui n'est qu'à quelques mètres, mais séparée par un mur", explique le jeune homme, très touché.


En Belgique, on est libre "d'aller où on veut"

Dans ce même village palestinien, la jeune Luna a pris conscience de toutes les libertés dont elle jouit en Belgique. "Eux, ils ne peuvent pas faire trois kilomètres sans passer par un check point, et nous, on peut aller partout en Belgique en Europe", réalise-t-elle.

Sarah, elle, a été surprise de découvrir un conservatoire de musique qui accueille étudiants israéliens et palestiniens. "Je m'attendais à ce qu'il y ait des conflits entre, mais ça allait. Ils étaient amis, se voyaient en dehors des cours. Ils s'entendaient même mieux que nous tous parfois. C'était bien".

 
"On voit les ressemblances frappantes entre les deux peuples"

L'expérience les a transformés. Même ceux qui, comme Soukaïna, étaient partis avec une idée préconçue. "J'avoue, j'étais plus pro-palestinienne, admet l'adolescente. On pense vraiment qu'il y a les musulmans d'un côté, les juifs de l'autre et que c'est religieux. Mais cela n'a rien à voir: c'est territorial. Le fait d'aller là-bas, on a tous nos préjugés qui s'effondrent et on voit les ressemblances frappantes entre les deux peuples, et c'est magique, vraiment".

Vos commentaires