En ce moment
 
 

ArcelorMittal: la Wallonie va annoncer la (mauvaise) nouvelle aux travailleurs liégeois

 
 

La Task Force, le groupe de travail sur la sidérurgie liégeoise, va remettre son rapport concernant l'avenir des sites Arcelo Mittal après 3 mois d'études.

C’est ce mardi à 14h45 que le ministre wallon de l’Economie, le socialiste Jean-Claude Marcourt, va présenter les conclusions de la Task Force. La réunion devrait durer un peu plus d’une heure-trente. Le groupe de travail sur la sidérurgie liégeoise mis en place par le ministre est au travail depuis plus de trois mois mais, selon différentes sources, aucun repreneur ne se serait manifesté pour reprendre la phase à chaud et la phase à froid. Seule la cokerie d’Ougrée pourrait intéresser l’un ou l’autre repreneur.

Qu'a fait la Task Force?

Durant ce temps, la Task Force composée de groupes de travail, s'est penchée sur le coût social, environnemental, économique et industriel des fermetures de lignes annoncées par Arcelor Mittal. Au total, 70 réunions thématiques ont eu lieu. Le gouvernement wallon avait promis une réponse pour la mi-avril. On devrait donc savoir si oui ou non des repreneurs se sont manifestés pour la reprise de l’ensemble ou d’une partie de l’outil liégeois. Et si oui, pour dire comment, juridiquement, on va pouvoir faire pour contraindre Mittal à vendre.

 

Une position délicate

Dans tous les cas, la Région Wallonne doit prendre position car elle se trouve dans une situation délicate. Le montant pour dépolluer les sites d'Arcelor est d'environ un milliard d'euros. La somme est identique pour renouveler les outils et les rendre rentables. Ce mercredi 17/04 à 13h, un conseil d’entreprise extraordinaire se tiendra au centre acier de Flémalle. Il s’agira de poursuivre la procédure Renault. Juste après, les ouvriers et syndicats liégeois se rendront symboliquement à Huy pour l’arrivée de la Flèche Wallonne.

VINCENT LORGE


 




 

Vos commentaires