La défense recrute: mais que faut-il faire pour entrer à l'Ecole Royale Militaire et être payé pour faire des études?

La défense recrute et 220 postes d'officiers sont à pourvoir cette année. Pour l'occasion, l'Ecole Royale Militaire ouvre ses portes au public. L'occasion pour les jeunes, intéressés par une carrière à l'armée, de découvrir tous les aspects de la formation des officiers.

Les visites sont données par les élèves eux-mêmes. Ils décrivent leur quotidien aux futurs candidats et à leur famille.

"Une journée de cours c'est 7h45-18h avec une pause de 12h30 à 13h30 pour aller manger. Après 18h, on va encore manger jusqu'à 19h. Il y a ensuite deux heures d'étude surveillées par les plus anciens", explique un des élèves.


"J'ai des étoiles dans les yeux"

Un rythme soutenu qui n'effraie pas Zoé 17 ans. La Liégeoise est sûre de son choix: elle s'inscrira mercredi à l'école royale militaire section sciences sociales.

"J'ai des étoiles dans les yeux, c'est waw. C'est super bien équipé et très grand", confie-t-elle.

Et pour rentrer, il faudra s'entraîner. Sur 6 candidats à la formation d'officier, 5 seront recalés, pour différentes raisons.

"Il y a des raisons médicales, physiques ou simplement académiques. Il faut aussi savoir que la réussite de l'examen d'entrée à l'ERM ne suffit pas, on va prendre les meilleurs parmi les meilleurs", précise Vincent Van de Vijver, le chef d'état major de l'Ecole Royale Militaire.

"Je m'entraîne chez moi. Je cours trois fois par semaine et tous les jours, je fais des pompes, des abdos, des squads, ou du gainage", assure Olivia Wylock (17 ans), une candidate pour devenir officier.


"On étudie ici gratuitement"

La formation est exigeante, mais les conditions d'apprentissage sont attrayantes: pour l'école royale militaire, c'est un juste milieu.

"On étudie ici gratuitement et on est payé comme jeune militaire, à peu près 1100 euros par mois. En échange de cela, on demande que la personne étudie très bien pour pouvoir terminer l'école endéans les cinq ans", ajoute Lutgardis Claes, la rectrice de l'Ecole Royale Militaire.

Sur les 222 postes d'officiers à pourvoir cette année à la Défense, 111 le sont au sein de l'Ecole Royale Militaire.

Vos commentaires