En ce moment
 
 

Bientôt une option "préparation militaire" en 5e et 6e secondaire? (vidéo)

Il existera, peut-être, une nouvelle option pour les élèves de 5e et de 6e secondaire. Ils pourraient choisir un cours d'armée, une sorte de préparation militaire et de sécurité. Le projet n'a pas encore été officiellement validé par les réseaux d'enseignement mais ils se disent intéressés. La Défense, aussi, évidemment, puisque cela pourrait susciter des vocations et, donc, combler son manque d'effectifs.

Avec les départs naturels, 40% du personnel quittera l'armée dans les cinq prochaines années. La Défense réagit: dès 2021, les élèves de 5e et 6e secondaire pourraient découvrir le métier en technique de qualification. Une première année de connaissances générale, une seconde plus active.

"Durant cette année-là, on s'orientera plutôt vers des cours qui se donnent actuellement dans la formation de base telle que l'orientation, la lecture de carte, les premiers soins. A côté de ça, on mettra aussi l'accent sur l'éducation physique", a précisé Jean-Christophe Dehaie, gestionnaire de projet aux ressources humaines de la défense, au micro de nos journalistes Claire Sadzot et Catherine Vanzeveren.

Chaque année, 2.100 nouvelles recrues s'inscrivent à l'armée. Un nombre suffisant pour pallier le manque, mais environ 4 jeunes sur 10 abandonnent dans les trois premières années. Avec cette option, ils auront une meilleure vision de la profession. Une fois diplômés, ils devront malgré tout passer l'examen d'admission et la formation de base, mais avec des avantages.

"Ils seront préparés, évidemment, de manière optimale priorité mais ils auraient également une priorité quant au recrutement. Leur formation de base serait réduite, ce qui permettrait de les envoyer plus rapidement dans les unités et ainsi plus rapidement travailler", a encore indiqué Jean-Christophe Dehaie.

Les métiers des forces de l'ordre et de pompiers se joindront au programme de cette formation de sécurité. La Fédération Wallonie-Bruxelles et la Flandre sont plutôt enthousiastes, une réunion est prévue fin août pour élaborer le projet.

Vos commentaires