En ce moment
 

Odette, 93 ans, a failli être victime d'une arnaque téléphonique: des escrocs, se faisant passer pour bpost, lui réclamaient 380€

Odette, 93 ans, a failli être victime d'une arnaque téléphonique: des escrocs, se faisant passer pour bpost, lui réclamaient 380€
 

En novembre dernier, des pirates se servaient déjà du service d'expédition bpost pour arnaquer des utilisateurs.

Une nouvelle vague d'arnaques téléphoniques sévit en Belgique. Via notre bouton orange Alertez-nous, Antoine a tenu à aviser la population. Sa grand-mère vient d'être victime d'une escroquerie en ce début d'année. 

Odette (faux prénom car la dame souhaite rester anonyme), 93 ans, habite Marcinelle, dans la région de Charleroi. Ce mardi 4 janvier, la senior reçoit un appel provenant d'un numéro français. Au bout du fil, une personne qui prétend travailler à bpost Bruxelles, au service des douanes. Elle lui explique alors que son colis, "commandé l'année passée", est "enfin" arrivé. Il s'agit d'un carton contenant des bouteilles de vins du Limoux. 

Pour finaliser la vente, la commande doit être payée en espèces ou via un virement bancaire. Au total, le montant du paquet s'élève à 380 € sans compter les frais douaniers. Problème, Odette n'attend pas de colis. La nonagénaire n'a en fait jamais commandé de vin. Elle ne comprend donc pas vraiment ce qui lui arrive. Si elle ne paye pas, on lui assure que le service des contentieux va intervenir. Dans ce cas, la facture pourra s'élever.  


"Il fallait absolument payer avant midi"

Fort heureusement, Odette est bien entourée. Ses proches comprennent rapidement qu'il s'agit d'une arnaque et lui conseillent donc de ne pas débourser le moindre euro. "Il fallait absolument payer 380 € avant midi. On a vite compris que c'était une arnaque !", s'exclame Marc, son beau-fils. 

Autre incohérence notable, l’appel provient d’un numéro français alors que le service est censé se trouver en Belgique. Pour Odette et sa famille, pas de doute, il s’agit bel et bien d’une escroquerie.

"Ils ciblent des personnes âgées dites fragiles. Ce sont des personnes qui ont des problèmes de mémoire donc c'est facile. Ils vous parlent au téléphone et vous mettent dans le doute", assure Marc. 


"Attention, ils se font passer pour bpost Bruxelles" 

C'est la première fois qu'Odette est victime d’une telle arnaque. Grâce à sa famille, elle a su réagir à temps. "Là on a eu de la chance. Mais si on a affaire à une personne plus isolée, elle peut faire des bêtises, enfin des erreurs vous voyez", rappelle son beau-fils.

L'habitante de Marcinelle n’est pas la seule victime. Comme elle, plusieurs Belges ont reçu des appels téléphoniques malveillants. Sur Facebook, Jacqueline (faux prénom car souhait de rester anonyme), habitante de Gilly, prévient : "Attention, si vous recevez un appel du 00 33 96 04 64 10, ils se font passer pour bpost Bruxelles". La quinquagénaire a elle aussi reçu ce même appel, ce mardi 3 janvier. On lui demande de payer un colis qu’elle n’a pourtant pas commandé. "Apparemment j'avais commandé des bouteilles de vin, à 12,5°C même, alors que je ne bois pas d'alcool ! Alors au téléphone, le ton a commencé à monter", nous raconte-t-elle.


Des escrocs se servent du service d'expédition

Consciente de ce qui se trame au bout du fil, Jacqueline refuse et insiste pour démasquer son escroc. "Comment cela se fait-il que vous m’appelez de Bruxelles et que j’ai un numéro français qui s’affiche sur mon téléphone ?", demande-t-elle. Ce comportement a finalement agacé son interlocuteur qui a fini par raccrocher. 

Après avoir prévenu bpost de cette tentative d'arnaque, l'habitante de Gilly a essayé de recontacter le numéro en question. En vain. "Une demi-heure après, le numéro n'était plus attribué !", nous assure-t-elle. 

Depuis, Jacqueline explique être particulièrement perturbée. Comme une intrusion, cet appel lui a rappelé comment des personnes mal intentionnées peuvent tenter de vous soutirer par tous les moyens. "Je ne vais plus acheter sur internet. Et j'hésite même à aller changer ma carte bancaire. Je ne suis vraiment pas bien", se désole-t-elle. 


Les victimes d'escroqueries sont invitées à se manifester

En novembre dernier, des pirates se servaient déjà du service d'expédition bpost pour arnaquer des utilisateurs. Via un faux sondage, ils avaient tenté de soutirer des données personnelles à des usagers. Les victimes d'escroqueries sont invitées à se manifester auprès SPF Economie. Une enquête sera par la suite menée par les services compétents.

En cas de doute, il est évidemment recommandé de ne communiquer aucune donnée personnelle, ni transférer de l'argent.

Vos commentaires

Meteo et Mobilite

Suivez-nous sur Facebook

Top Facebook

Vidéos

vidéos