Attentats de Bruxelles, 3 ans: le discours poignant d'une rescapée

Une rescapée a pris la parole lors d'une cérémonie qui se déroulait à la station de métro Maelbeek, en présence d'une cinquantaine de victimes et de leurs proches. "Si j'ai la chance de me tenir debout aujourd'hui devant vous, cela ne tient qu'à ma paresse de m'asseoir toujours dans le même wagon, celui qui donne au plus court vers ma sortie", explique-t-elle. "La vie ne tient finalement qu'à si peu. Nous sommes tous égaux face à ces attaques aveugles qui nous frappent de manière indistincte. Les hommes, femmes, enfants de tous âges, religions et origines", a-t-elle ajouté.

La jeune femme cite les attentats qui se sont produits depuis ce 22 mars 2016 : "Il y a eu aussi Nice, Kaboul, Bagdad et plus récemment Jolo, Christchurch et Utrecht et tous les autres tellement nombreux qu'on ne peut tous les énumérer. Chaque attentat meurtrier, proche ou lointain, nous renvoie directement à ces souvenirs douloureux et rouvre un robinet d'émotions que nous partageons avec toutes les victimes touchées de par le monde".

Si elle reconnaît que la peur est toujours présente, il y a aussi "l'espoir et le courage""Pour reprendre les mots de Nelson Mandela: "Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur. Aux anges qui nous accompagnent de là-haut, votre lumière nous guide et nous rappelle chaque jour la chance qu'on a d'être en vie. La plus belle manière d'honorer votre mémoire est de vivre pleinement, avec audace et passion. De continuer à rire à sortir, à s'amuser, à rêver et à s'aimer".

Les noms des 16 personnes qui ont perdu la vie dans l'attentat du 22 mars 2016 à la station de métro Maelbeek sont désormais apposés sur un mur de la station, à côté de l'œuvre d'art commémorative de Benoît Van Innis. Ils ont été dévoilés vendredi matin, lors de cette cérémonie à laquelle ont assisté des victimes et leurs proches.



Le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, son ministre de la Mobilité Pascal Smet et le bourgmestre de la capitale Philippe Close étaient également présents.

Vos commentaires