En ce moment
 

Attention si vous utilisez une application anti-bouchon: vous pourriez bientôt recevoir une amende

Elles sont de plus en plus populaires, mais elles pourraient aussi vous coûter cher. Les application mobiles "anti-bouchons" proposent aux automobilistes d'éviter les embouteillages en empruntant des itinéraires alternatifs. Le problème, c'est que ces petites routes, souvent autour de Bruxelles, se retrouvent complètement bouchées aux heures de pointe. Une situation qui irrite les communes flamandes concernées.

Attention, si vous utilisez une application anti-bouchon, vous pourriez être sanctionné. Bien pratique, ce genre d'applications est en plein boom. C'est notamment le cas de Waze, cette application mobile de navigation routière, alimentée en temps réel par les informations envoyées par les utilisateurs. Les conducteurs peuvent en effet signaler embouteillages, présence de voitures arrêtées ou autres dangers et problèmes sur la route.

Ces types d'applications nous font ainsi emprunter un itinéraire de substitution pour éviter les files sur l'autoroute. Résultat: les petites rues des communes situées aux abords des grands axes sont complètement bouchées aux heures de pointe. Certaines communes ont donc décidé de s'attaquer à ce problème, comme l'indiquent nos confrères de la Dernière Heure. 


Amende garantie

Exemple à Kortenberg, qui se situe à proximité de l'E40 Bruxelles-Liège.Dans cette commune, les autorités ont installé des caméras qui reconnaissent automatiquement les plaques de voiture. On parle de caméras ANPR. 

Certaines applications conduisent les automobilistes dans des zones réservées à la circulation locale. Pour rappel, dans les zones classées comme "circulation locale", seuls les véhicules des riverains et des personnes se rendant ou venant de chez l'un d'eux, y compris les véhicules de livraison, y ont accès. Les véhicules des services d'entretien et de surveillance, les véhicules prioritaires, les cavaliers et les cyclistes y sont également admis. Tout autre véhicule est interdit. 

Si vous passez trop souvent, en heure de pointe, par les rues de la commune sans être riverain: c'est l'amende garantie. L'amende s'élève à 55 euros. 

Visiblement, la sanction fonctionne car depuis l'installation du système, le trafic a fortement diminué. La commune a distribué jusque 100 amendes par jour. 

D'autres communes concernées autour de grands axes comme Overijse ou Wemmel songent à emboîter le pas. Une situation qui ne ravit pas les navetteurs qui se voient obliger de retourner dans les bouchons sur l'autoroute.

"On devait s'y attendre, c'est une action tout à fait justifiée. A cause de ces applications, dans certains quartiers résidentiels, il y a un flot ininterrompu de voitures à l'heure de pointe. Ça pose un vrai problème en matière de sécurité routière. Généralement, les usagers ne respectent pas, roulent trop vite... Ça pose des problèmes de tranquillité et de sécurité routière. Il fallait donc trouver une arme pour lutter contre ce trafic non justifié", constate Benoit Godard, porte-parole de l'Institut Vias.

Vos commentaires