En ce moment
 
 

Avec la reprise, les prix sont à la hausse: qu’est-ce qui a le plus augmenté?

Avec la reprise, les prix sont à la hausse: qu’est-ce qui a le plus augmenté?
© Images Belga
 
 

Depuis plusieurs mois, les prix des produits de consommation sont à la hausse. Cette augmentation des prix concerne plusieurs domaines, mais le plus important est l’énergie. Le mazout coûte jusqu'à 22 % plus cher.

Les prix à la consommation sont en hausse, depuis de nombreux mois. Cette inflation est de 1,46%. Ce n’est pas exceptionnel, mais ça se ressent malgré tout, surtout chez certains ménages plus défavorisés, d’autant qu’elle s’accélère, 0,25% en janvier, 1,46% en mai (comparaison entre mai 2020 et mai 2021).

Cette augmentation des prix concerne plusieurs domaines, mais le plus important est l’énergie. En un an, les prix liés aux transports (le diesel et l’essence donc) ont augmenté de 6%. L’énergie utilisée pour nos logements a aussi augmenté. +8,4% pour l'électricité. +16% pour le gaz, et même +22% pour le mazout.

Les produits de premières nécessités pas impactés

Parmi les augmentations, il y a aussi l’alcool et le tabac (+2,7%), les prix dans les cafés et restaurants (+1%), des communications (+1%), des loisirs et de la culture (1%), des vêtements (+0,5%). Pour l’instant, les produits de première nécessité (alimentation, boissons) ne sont pas trop impactés par ces augmentations.

En fait, l’augmentation des prix se fait donc actuellement surtout ressentir sur l’énergie (car les prix du pétrole sont en forte hausse). Mais cette augmentation commence aussi à se sentir sur les matières premières (bois, métaux, pétrole, etc.). On devrait donc encore connaitre d’autres augmentations des prix dans les prochains mois. 

Pourquoi ces augmentations de prix ?

La cause principale de ces hausses, c’est la demande qui est plus forte que l’offre. L’économie est en train de reprendre. La demande est très forte alors qu’il y a toujours des difficultés d’approvisionnement des matières premières. Conséquence : les prix augmentent. Certaines entreprises qui reprennent leurs activités après plusieurs mois à l’arrêt, augmentent aussi leurs prix pour se rattraper et faire un peu plus de marge.

Conséquences de ces augmentations : certains ménages se privent de certaines choses pour payer les factures d’énergie, qui augmentent beaucoup. De plus en plus de personnes font aussi appel à l’aide du CPAS.

Si cette inflation se poursuit, nos salaires devraient néanmoins être automatiquement indexés et donc augmenter. Selon les économistes, cette inflation ne devrait pas perdurer après 2021, car les phénomènes qui la provoquent aujourd’hui, sont plutôt temporaires.


 




 

Vos commentaires