En ce moment
 
 

Bart De Wever veut "avoir rendez-vous avec l'Histoire" et réaffirme ses idées séparatistes

 
 

Le parti néerlandophone NVA organise aujourd'hui sa 'Journée des familles' au parc Plopsaland, à La Panne. Une journée particulière à plus d'un titre puisque le parti flamand fête ses 20 ans cette année.

C'était la fête du côté de Pospsaland, à La Panne, ce dimanche. La NVA y organisait sa 'Journée des familles', l'occasion pour les membres et sympathisants du parti de faire part, une nouvelle fois, de leurs idées nationalistes.

Pour cette journée festive, le président du parti Bart de Wever ainsi que le ministre président flamand Jan Jambon sont présents. Les deux hommes et le reste des représentants du parti vont à la rencontre de leurs sympathisants pour faire des photos et signer des autographes. Ces sympathisants ont confié à notre envoyée sur place, Halime Moane Sahli, qu'il voulaient voir "une Flandre plus autonome, une Flandre qui ne paye pas le prix de sa prospérité".

Le nombre de participants à cette journée est limité à 9000 personnes en raison des restrictions sanitaires. Un point sur lequel Bart de Wever a attaqué en déclarant que "si la Flandre n'était pas obligée de se plier aux restrictions fédérales, elle n'en serait pas là aujourd'hui parce qu'elle présente un taux de vaccination relativement positif".

Toujours bien en phase avec ses idées d'indépendance, De Wever n'a pas caché ses idées et a clamé haut et fort ses ambitions pour les prochaines élections de 2024. "En 2024 on veut avoir rendez-vous avec l'Histoire et aller vers le confédéralisme" a-t-il confié au micro de notre journaliste. "On veut prendre les choses en main. On doit faire une réforme en profondeur. Il faut que 80% de la population travaille, en Flandres on y est presque mais à Bruxelles et en Wallonie on en est encore très loin" déclare encore le bourgmestre d'Anvers qui trouve "qu'on perd énormément de temps avec [le gouvernement] Vivaldi."


 




 

Vos commentaires