Belgocontrol recrute des contrôleurs aériens pour Liège et Charleroi

Belgocontrol lance une nouvelle campagne de recrutement pour trouver les futurs contrôleurs aériens qui seront actifs dans les tours de contrôle de Liège et Charleroi, où les aéroports sont en plein essor, a annoncé vendredi le gestionnaire aérien. Les candidats sélectionnés après avoir passé une série d'épreuves éliminatoires (tests cognitifs, psychologiques et médicaux) organisées dans les prochains mois, devront suivre une formation de deux ans. L'entreprise espère attirer une trentaine d'aspirants-contrôleurs aériens.

A l'aéroport de Charleroi, ses responsables ont précisé vendredi en présence de François Bellot et Jean-Luc Crucke, respectivement ministre fédéral de la Mobilité et ministre wallon des Aéroports, que cette nouvelle campagne s'inscrivait dans le contexte du développement des aéroports wallons. "Le développement des aéroports de Liège et Charleroi est impressionnant. Belgocontrol contribue depuis des années à cet essor en investissant, en concertation avec la SOWAER, dans les infrastructures techniques des aéroports wallons. Parallèlement, nous recrutons de nouveaux contrôleurs aériens pour l'ensemble de nos sites depuis 2015", a souligné Johan Decuyper, CEO de Belgocontrol.

"Il est essentiel pour Belgocontrol d'améliorer sans cesse le service offert à ses clients et à tous les aéroports de notre pays. Cet objectif de performance passe par une politique de recrutement efficace, d'autant plus que l'accroissement des activités de Liège et Charleroi nécessitera d'étoffer les équipes", a ajouté François Bellot. Les contrôleurs aériens de Belgocontrol gèrent plus d'un million de mouvements par an dans le ciel belge ainsi que dans les différents aéroports du pays. Ils sont les garants de la sécurité aérienne. Les candidats doivent avoir minimum 17 ans (et obtenir leur CESS cette année) et moins de 26 ans. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 22 avril 2018 et se font via le site web de Belgocontrol.

"Le métier est complexe et investi de grandes responsabilités. C'est pourquoi, les contrôleurs aériens doivent - parmi d'autres qualités - être rigoureux, avoir une bonne représentation spatiale, être capables de prendre rapidement les bonnes décisions, être résistants au stress, savoir travailler en équipe et posséder une bonne connaissance de l'anglais, langue internationale de l'aviation", prévient Belgocontrol. Qualifiée de "sur-mesure" pour les aéroports wallons, la campagne ne s'adresse pas aux seuls candidats wallons. Belgocontrol a toutefois tenu à ce qu'une communication au sujet de cette campagne soit diffusée sur les télévisions locales installées en Wallonie.

Vos commentaires