Benoît Lutgen est contre l'idée des visites domiciliaires chez ceux qui accueillent les migrants: "L’hospitalité n’est pas à criminaliser!"

Le sort des migrants divise profondément la société belge. Benoît Lutgen approuve-t-il la politique du gouvernement en la matière ? Pour répondre à cette question, il était l'invité de Martin Buxant ce matin à 7 heures 50 sur Bel RTL.

"Concernant les visites domiciliaires dont on parle maintenant, pour moi, c’est criminaliser l’hospitalité dans notre pays", pense-t-il. "Pointer du doigt des personnes qui choisissent d’héberger, de faire preuve d’hospitalité, je n’accepte pas cela, on est là pour les soutenir."

Le président du cdH rappelle que certaines de ces personnes seront torturées, massacrées, voire tuées, si on les renvoie dans leur pays. "L’hospitalité n’est pas à criminaliser. Je soutiens les personnes qui font preuve de solidarité dans notre pays".

Vos commentaires