Besoin d'un conseil d'un avocat? Des juristes sont à votre disposition gratuitement jusqu'à dimanche à ce numéro

Cinquante avocats spécialisés dans différentes matières se mobilisent pour répondre à toutes vos questions par téléphone. L'opération est effectuée gratuitement durant tout ce week-end. L’événement baptisé "clinique juridique" est une première chez nous. L’objectif est de rendre la justice plus accessible. Retrouvez les détails pratiques en bas de l'article.

Entre les sonneries de téléphones et les conversations de chacun. Les avocats bénévoles sont un peu débordés. Depuis 9H ce samedi matin, les appels ne s’arrêtent pas. Au bout du fil, Caroline, avocate, est en charge de les réceptionner. "C'est le rush. Il y a pas mal d'appels qui rentrent depuis ce matin. On décroche non-stop. On a plein de justiciables qui font appel à nos services et qui souhaitent obtenir nos conseils, dans plein de matières différentes", explique Caroline Heymans, avocate et administratrice de la CJBB.

Ils ne savent pas toujours comment s'y prendre avec un avocat

L’espace d’un week-end, jusqu'à 50 avocats conseillent les citoyens par téléphone sur une vingtaine de matière. L'opération s'appelle "Clinique juridique téléphonique". Mathias est l’un des plus sollicité. Il est avocat en droit des biens. "Aujourd'hui j'ai beaucoup de questions en matière de co-propriété, en matière de bail, en matière de mitoyenneté. Les gens ont simplement besoin de conseils. Ils ne savent pas toujours comment s'y prendre avec un avocat, à qui téléphoner, ou ils n'en connaissent tout simplement pas", confie Mathias Deruyver, avocat en droit des biens.

Le concept vient du Canada et prend place pour la première fois à Bruxelles. Anne-Claire est avocate en droit familial. Au bout du fil, une personne semble perdue. "J'ai téléphoné à la mutuelle, on m'a dit qu'ils ne savaient pas me donner de réponse. J'ai téléphoné au syndicat, on ne sait pas donner de réponse", indique une dame.

"Le but ici est vraiment d'améliorer l'accès à la justice et de démocratiser tout ça. En permettant aux personnes de poser une première question, d'avoir un premier conseil, une première indication", commente Christine Rizzo, avocate et directrice de la CJBB.


Des déçus

Et l'afflux d'appels a été confirmé dans les messages que nous avons reçus via le bouton orange Alertez-nous. "J'ai contacté et après 3h d'attente au téléphone aucun opérateur n'a pris l'appel et celui-ci a fini par raccrocher", regrette un témoin.

Constat similaire dans les commentaires laissés sur Facebook: "30 minutes d'attente avec une musique de merde, gratuit en Belgique ça n'existe pas...", indique Clarinette. "19 minutes à attendre dont 17 accompagnées de musique, ensuite silence radio et rien pfff, je passe mon tour", réagit Isabelle.


En pratique

Tout le week-end, de 9H à 16H, les jeunes avocats vous répondent gratuitement au 02/897.08.79. Mais vu le nombre d’appels, il faut faire preuve de patience.

Vos commentaires